PreciDIAB : la candidature lilloise à l’IHU est déposée

En réponse au deuxième appel à projets Institut Hospitalo-Universitaire (clôture 15.12.2017), le projet de fondation PreciDIAB porté par le Professeur Philippe FROGUEL a été déposé. Le CHU de Lille, l’Université de Lille 2, l’INRIA, l’Institut Pasteur de Lille, l’I-SITE ULNE, la Fédération Française des Diabétiques, la Société Francophone du Diabète et Eurasanté sont les fondateurs de PreciDIAB. INSERM, CNRS, l’ARS et le Conseil Régional des Hauts-de-France en sont les partenaires.

  • PreciDIAB : une approche holistique du diabète

L’objectif de PreciDIAB : repenser le parcours de santé et de soin du patient diabétique en s’appuyant sur tous les outils de la médecine de précision. L’enjeu auquel répond PreciDIAB est d’aborder d’une façon radicalement innovante une pathologie, la formation de tous les acteurs et professionnels intervenants et d’être un vecteur de transformation et de partenariat public-privé à visibilité nationale et internationale de référence dans le domaine.

Dans une région où la prévalence du diabète (7 % de la population) est la plus élevée de France métropolitaine, le projet de fondation PreciDIAB s’appuie notamment sur un pôle d’excellence en recherche sur le diabète – EGID (European Genomic Institute for Diabetes) – soutenu à la fois par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et par les collectivités territoriales.

  • Partenaires et ambitions du projet

Le projet s’appuie sur tout ce qui a été bâti sur le campus hospitalo-universitaire et à l’Institut Pasteur de Lille depuis 2010 grâce au Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) :

  • Le labex “European Genomic Institute for Diabetes” (EGID) ;
  • L’ équipex LIGAN médecine personnalisée ;
  • 3 projets de Recherche Hospitalo-Universitaire (RHU : PreciNASH, IMAP et WillAssistHeart) ;
  • La Fédération Hospitalo-Universitaire (FHU) Integra ;
  • Les 3 programmes ERC, ainsi que les contributions aux programmes européens IMI sur le diabète.

PreciDIAB est un projet de plus de 200 M€ de budget consolidé sur 10 ans qui a été élaboré en six mois de travail collaboratif intense. Il comporte 16 “work-packages” allant de la recherche translationnelle à la valorisation en passant par la recherche clinique, des efforts appuyés en prévention et des initiatives très innovantes et ouvertes en matière d’enseignement.

À ce jour, une quarantaine d’industriels ont signifié leur intérêt quant au projet PreciDIAB, dont notamment des entreprises régionales et d’autres sociétés internationales.

L’impact de PreciDIAB porte également sur le développement des activités économiques pour le campus hospitalo-universitaire et plus largement les Hauts-de-France avec la création de 15 start-ups innovantes issues des travaux de PreciDIAB et un objectif de 20 licences d’exploitations industrielles avec les entreprises partenaires de la fondation.

Je voudrais recevoir des invitations à des événements sur les thèmes suivants :