BIOCLUSTER EURASANTE 2030 : Les enjeux pour la recherche régionale

La candidature collective « Eurasanté 2030 » a été déposée avec succès jeudi 16 février à la seconde vague de l’AMI Biocluster du Plan France Innovation 2030. Cette candidature est portée par 13 fondateurs : CHU Lille, Université de Lille, Clubster NSL, Centrale Lille, INSERM, Macopharma, Imabiotech, Mutuelle GSMC, Lesaffre, Roquette, Dedalus, Santélys et Eurasanté, une candidature collégiale à la seconde vague de l’Appel à Manifestation d’Intérêt « BIOCLUSTER » du Plan Innovation Santé 2030.

L’enjeu ? La reconnaissance internationale du 3ème pôle d’excellence santé de France situé à Lille, dans les Hauts-de-France. Plus que jamais l’écosystème lillois croit en la future réussite de son projet « Eurasanté 2030 » rassemblant l’ensemble des forces des champs de l’industrie, du soin, de la recherche et de la formation réunis autour d’un lieu unique permettant d’impulser un Biocluster centré sur la prévention et la prise en charge des maladies chroniques (MC). Renforçant sa candidature depuis le dépôt en vague 1, le projet lillois a rassemblé plus de 120 partenaires au projet et a collecté plus de 150 millions d’Euros d’apports privés, soit le double du montant des contributions privées affichées par le projet de Paris Saclay Cancer Cluster, unique lauréat de la 1ère vague.

Biocluster ES2030 vise à encourager la recherche menée en région Hauts-de-France et à doubler sa capacité actuelle à produire plus d’une centaine de projets précliniques et cliniques et de nombreux brevets chaque année grâce à des financements nationaux et européens dédiés. ES2030 contribuera également à accroître l’implication des patients atteints de MC dans les études cliniques (+30%), dans l’accès à des parcours de soin optimisés, et dans les programmes de prévention. L’ambition est de concourir à la création de 8000 emplois à 10 ans dans la filière santé régionale.

Pour atteindre ces objectifs, le projet développe une offre de services co-conçue avec les acteurs de la filière de manière à apporter un soutien de pointe à l’innovation, de l’idée à la mise sur le marché, regroupées par familles de solutions pour intensifier et accroitre le nombre d’essais cliniques notamment en mobilisant les patients à l’hôpital mais aussi en ville pour ces essais, pour accélérer les parcours de recherche aussi bien sur le plan préclinique que clinique, pour appuyer le développement de start-ups et de PME dans le champs des MC ou encore pour attirer des entreprises étrangères dans ce domaine.

Julien DE JONCKHEERE, chercheur au CHU de Lille

Le laboratoire de recherche CIC-IT 1403 a une expérience reconnue dans le domaine de la conception, de l’évaluation et de l’industrialisation des technologies de santé. L'augmentation constante du suivi des patients au domicile dans le contexte particulier des maladies chroniques a un impact important sur les méthodes d'évaluation des pratiques médicales et des dispositifs médicaux. Grâce à l'investissement de Biocluster Eurasanté 2030, le CIC-IT 1403 souhaite renforcer ces compétences et devenir un acteur clé pour les évaluations précliniques et cliniques des technologies de santé hors les murs de l’hôpital.

Biocluster Eurasanté 2030 offre à nos structures de recherche une opportunité unique d’intégrer un consortium élargi aux acteurs académiques et industriels pour lutter contre les maladies chroniques. Il nous permettra également de valoriser notre savoir-faire régional unique sur les utilisations thérapeutiques et biotechnologiques des sucres complexes.

Je voudrais recevoir des invitations à des événements sur les thèmes suivants :