Le gouvernement va investir dans l’amélioration des diagnostics médicaux par l’IA

Créé en janvier, le fonds pour l’innovation et l’industrie est doté de 10 milliards d’euros provenant de cessions d’actifs d’Engie et de Renault (1,6 milliard) et des apports en titres d’EDF et Thalès (environ 8,4 milliards) (voir dépêche du 20 juin 2018).

Ces actifs sont placés en vue de générer, à terme, un rendement de 250 millions d’euros par an qui sera dépensé pour financer l’innovation de rupture, un domaine qui a besoin de moyens plus importants et d’un temps de recherche plus long que la moyenne.

“La France a pris du retard sur l’innovation disruptive, c’est-à-dire l’innovation qui ne rapporte pas toute de suite, qui n’améliore pas la productivité immédiate des entreprises, mais qui prépare les sauts technologiques du futur”, a déclaré Bruno Le Maire, mercredi 18 juillet, à l’occasion de l’installation du Conseil de l’innovation, une nouvelle structure chargée de piloter la politique d’innovation.

Pour le ministre, l’objectif est aujourd’hui de “combler le retard” et même “d’être le pays phare de l’innovation de rupture”.

Pour en savoir plus: Le gouvernement va investir dans l’amélioration des diagnostics médicaux par l’IA

Source: TICPharma.com, 23/07/2018

Je voudrais recevoir des invitations à des événements sur les thèmes suivants :