OpenHealth Company est lauréat du Challenge Open Data

OpenHealth Company est lauréat du Challenge Open Data

Publié le 28 novembre 2017

Après une première édition organisée en 2015/2016 sur les Big Data, et une deuxième édition en 2016/2017 sur la Santé Connectée, Eurasanté, EuraTechnologies et le CITC ont de nouveau répondu à l’appel à manifestation d’intérêt « Challenges Numériques » initié par la DGE et Bpifrance et ont lancé à l’été 2017 le Challenge Numériques Open Data.

Pour cette troisième édition, l’Etablissement Français du Sang (EFS) et l'entreprise OVH étaient associés. Le challenge : imaginer la brique technologique permettant à l'Établissement Français du Sang Nord de France, par le biais de l'utilisation et de croisement de données issues de plateformes Open Data, d'analyser la prévision des besoins de produits sanguins labiles à moyen et long terme.

  • La problématique de l'EFS

L’EFS est l’opérateur unique de la transfusion sanguine en France placé sous la tutelle du Ministère de la Santé.

L’établissement est soumis à une évolution beaucoup plus irrégulière que par le passé de la demande en produits sanguins labiles (PSL) et à une incertitude croissante sur le niveau de cession. Pour s’adapter à ces évolutions et répondre aux enjeux de l’autosuffisance nationale dans des conditions optimales de qualité, de sécurité et d’efficience, l’EFS souhaite disposer d’analyses plus fines des facteurs et déterminants influençant la demande en produits sanguins labiles, de sorte à mieux l’anticiper.

En analysant les différents facteurs influençant la consommation des produits sanguins labiles par le biais de croisements de données en open data avec celles de l’EFS, les entreprises devront répondre à la problématique suivante : comment analyser la prévision des besoins de produits sanguins labiles à moyen et long termes et ainsi être en mesure de répondre à l’autosuffisance nationale de façon pérenne et adaptée tant sur le plan quantitatif que qualitatif ?

  • Un partenariat avec OVH via son programme Digital Launch Pad

OVH souhaite partager sa vision de l’innovation auprès de l’écosystème startup et a créé le programme Digital Launch Pad, lancé lors de l’OVH Summit 2015. Depuis, le programme a soutenu plus de 1000 start-ups dans 120 pays en leur partageant son expertise cloud. Le programme met ainsi à disposition des start-ups du budget sur les produits clouds OVH (serveurs HDS, Public Cloud, Private Cloud, Serveurs GPU et Game, Load Balancers), des heures d’accompagnements sur l’infrastructure cloud avec un architecte solution dédié pour les guider dans leur choix d’infrastructure.

  • Les réponses à l'appel à projets

Clôturé le 22 septembre 2017, 6 candidatures ont été reçues à l’appel à projets Open Data parmi lesquelles trois entreprises ont été sélectionnées.

Créée en 2011, OpenDataSoft développe une plateforme en ligne complète conçue pour la transformation rapide et économique de tous types de données en services innovants. Basée à Paris, OpenDataSoft compte parmi ses clients Total, Enedis, GRDF, Suez Environnement, le Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, la Région Île-de-France, la Ville et le Comté de Durham (NC, USA), SNCF, Veolia, m2ocity, ou encore Citilog. La société s’est associée à l’expertise de Data2B un spécialiste de l’analyse de données.  Data2B a développé une plateforme Big Data Science sur laquelle les applications (Data Products) produisent automatiquement des préconisations d’actions pour résoudre les problèmes métiers.

OpenHealth Company a 10 années d'expérience dans la collecte et le traitement en temps réel des données de santé. Cette expertise s'appuie sur l'exploitation d'une pluralité de sources de données : données de vente des produits de santé (panel de plus de 10 000 pharmacies couvrant près de 50% du parc officinal français), données sectorielles, données longitudinales patients, données médicales en ambulatoire, données internationales. En 2016, elle a été retenue par l’ANSM et la HAS pour la production et l’analyse de données de suivi en temps réel de la consommation des médicaments en France.

Kaduceo est un organisme privé de recherche, créé en 2014, dont le but est de fournir aux centres hospitaliers et cliniques les éléments et ressources nécessaires pour mener de bout en bout des études analytiques basées sur les données de santé. La société compte aujourd'hui de nombreux établissements partenaires, couvrant l’ensemble de la métropole ainsi que les DOM-TOM.

 

  • Le projet lauréat

Avec son projet PREVI-PSL, OpenHealth Company a su répondre à la problématique de l’EFS, en proposant une solution technique permettant, à partir du croisement et de l’agrégation de données issues de l’EFS et de données « ouvertes » provenant de sources INSEE, SNDS, PMSI et autres, de proposer des indicateurs pertinents d’analyse et d’anticipation des besoins de produits sanguins labiles tout en fournissant des éléments d’information sur les facteurs déterminant de la cession.

En réponse aux objectifs du challenge et aux enjeux de l’EFS, OpenHealth Company, PME spécialisée dans la collecte, l’agrégation et le traitement en temps réel des données de santé, propose, avec le projet PREVI-PSL, de développer et mettre à disposition de l’EFS Nord, une plateforme web qui permettra à l’utilisateur, à partir de l’agrégation et du traitement d’une pluralité de données issues de l’EFS et d’autres sources « ouvertes », d’accéder en ligne à une série d’indicateurs et tableaux de bord construits en réponse à la problématique posée.

Les indicateurs seront le cas échéant actualisés en temps réel au fil de la collecte des données. L’utilisateur accèdera 24/7 aux indicateurs et tableaux de bord en se connectant à la plateforme via un identifiant / mot de passe personnel. La solution mobilisera des ressources de datavisualisation permettant à l’utilisateur de naviguer de façon autonome et de « zoomer » sur certaines données de sorte à creuser certaines hypothèses ou analyses au fil de sa navigation. Les tableaux de bords pourront également être mis à disposition sous la forme de « web services » et intégrés à des sites web tiers.

Partagez sur :