Force Awards 2017 : Lattice Medical est Grand Lauréat !

Force Awards 2017 : Lattice Medical est Grand Lauréat !

Publié le 27 novembre 2017

Dans le cadre des Rencontres de la Recherche et de l'Innovation en région Hauts-de-France, la cérémonie de remise de prix des Force Awards 2017 s'est tenue le jeudi 23 novembre à Entreprises et Cités - Marcq-en-Barœul. Immune InsighT (UMR8161 équipe IRCV), Lattice Medical (CHRU de Lille) et Vaxinano (Université de Lille – UMR 995 Inserm), trois start-ups incubées au Bio Incubateur Eurasanté, étaient nominées dans la catégorie "start-up issue de la recherche". Au final, Lattice Medical devient lauréate de cette catégorie et emporte également le Grand Prix.

Organisées par l'ARDI et la Région Hauts-de-France, les Force Awards valorisent et distinguent les plus belles réussites régionales issues de collaborations privées/publiques et les créations d'entreprises issues de la recherche académique.

Après SPQI en 2016, c'est au tour de la start-up Lattice Medical d'emporter deux trophées (le prix de la création de start-up issue de la recherche et le Grand Prix du Jury).

Fruit de la recherche du CHRU de Lille, Lattice Medical développe la première bioprothèse personnalisée de reconstruction mammaire après mastectomie. Deux méthodes sont à ce jour pratiquées lors de la reconstruction mammaire chez des femmes ayant subi une mastectomie : la pose de prothèses en silicone ou la greffe de tissus adipeux (graisses) autologues (lipofilling). Celles-ci présentent respectivement de lourds inconvénients (risque de rejet, multiples opérations chirurgicales…) et sont couteuses pour le système de soin. Les porteurs du projet ont utilisé les avantages de ces deux techniques de reconstruction pour imaginer une nouvelle prothèse bio-résorbable. À l’instar de la méthode de lipofilling, elle est fondée sur le prélèvement et l’injection de tissus autologues adipeux, mais est couplée à un implant résorbable permettant ainsi d’avoir le volume désiré en une seule opération. Cet implant est constitué d’un support de croissance des cellules (dentelle de Calais-Caudry) constituée de multi-filaments bio-résorbables ainsi que d’une coque imprimée 3D constituée de ce même matériau bio-résorbable. L’utilisation de techniques de fabrication additives permet, à partir d’images IRM ou de scans, de concevoir une coque adaptée à la morphologie de la poitrine de la patiente, à implanter lors de la chirurgie reconstructive.

Ne manquez pas les prochaines manifestations prévues jusqu'au 10 décembre 2017 lors des Rencontres de la Recherche et de l'Innovation en région Hauts-de-France.
+ d'infos : rencontres-innovation.hautsdefrance.fr

Partagez sur :