APPEL A PROJETS INNOVATION & PRÉVENTION - Eurasanté

APPEL A PROJETS INNOVATION & PRÉVENTION

APPEL À PROJETS : INNOVATION & PRÉVENTION

LE CONCEPT

Après 2 éditions à succès, l’appel à projets « Innovation & Prévention » revient en 2020 avec la même ambition :

Stimuler les innovations en faveur d’une meilleure prévention, en réponse aux enjeux de santé publique du territoire des Hauts-de-France.

Cette troisième édition vise à faire émerger des solutions innovantes dans différentes catégories.

Acteurs de la santé

VOLET GÉNÉRAL 

Les thématiques seront dévoilées fin avril 2020.

Sont éligibles au dépôt de dossier dans le volet général:

  • Les acteurs de la recherche : Chercheurs et doctorants
  • Les acteurs du soin : Professionnels de santé
  • Les acteurs de l’industrie en santé : Start-ups et PME

À LA CLÉ POUR LES LAURÉATS 2019

UN SOUTIEN GLOBAL DE 100.000 EUROS

  • Un soutien financier de la part des partenaires ;
  • Un accompagnement de la part d’Eurasanté ou des partenaires pour valoriser et développer votre solution innovante ;
  • Une aide au prototypage ou à l’expérimentation pour poursuivre le développement de votre innovation ;
  • Une visibilité à l’échelle nationale.

LES ÉTAPES CLÉ DE CANDIDATURE

événement
  • 5 mai : lancement de l’appel à projets
  • 31 juillet : dépôts des lettres d’intention
  • Fin août : jury de présélection
  • De septembre à novembre : accompagnement des projets présélectionnés
  • 27 novembre : dépôts des dossiers complets
  • Début décembre : jury final
  • 26-27 janvier 2021 : salon AgeingFit - Présentation des lauréats et remise des prix en région

LES 5 PROJETS LAURÉATS DU VOLET GÉNÉRAL 2019

ERADIC - OUTIL D’ÉVALUATION DU RISQUE DE RÉCIDIVE DES LEUCEMIES MYELOÏDES CHRONIQUES PAR ADNA2

 

Porté par Bérangère BIHAN-AVALLE de l’UTC, le projet ErADic vise à exploiter des molécules, notamment la molécule ADna2, pour la valider en tant qu’indicateur de résistance des patients au traitement de 1ère ligne (Gleevec®, inhibiteur de kinases) ou de récidive, afin d’offrir aux patients un protocole de soin adapté.

Il consiste à développer un outil diagnostique basé sur cette molécule qui prédira si le patient atteint de leucémie myéloïde chronique et entrant dans un protocole de soin est susceptible ou non de résister aux traitements ou de récidiver après l’arrêt du traitement.

Dans un premier temps, les recherches mises en place dans le cadre de ce projet permettront de disposer d’informations concernant les taux de STAT5 avant et après chimiothérapie pour distinguer de façon prédictive la population atteinte de leucémie myéloïde chronique ayant un risque de résistance aux traitement/récidive. Il s’agit alors de proposer ADna2 comme une solution pour un diagnostic personnalisé en déterminant le potentiel de résistance/récidive.

Il n’y a pas à l’heure actuelle de dépistage de leucémies sur la base du taux d’expression et d’activation de STAT5, le diagnostic s’établissant à partir des mutations d’oncoprotéines. Développer un test qui viendrait s’adosser au diagnostic de leucémie myéloïde chronique chez des patients permettrait au praticien d’adapter les protocoles thérapeutiques et d’être vigilants quant au suivi post-traitement. L’utilisation d’aptamères en diagnostic ou traitement de cancers est à l’heure actuelle, inédite.

Le projet ErADic obtient un soutien financier de 10 000 € de la part de la Fondation Denise et Norbert Ségard et un accompagnement d’Eurasanté.

SMILL-E – L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DANS LA PRÉDICTION DES MODÈLES DE CHIMIORÉSISTANCE CHEZ L’HOMME (IA-PMCH)

Porté par Feryal WINDAL MOULAI, le projet « SMILL-E » utilise l’Intelligence Artificielle afin de caractériser les mécanismes de chimiorésistance et d’anticiper le suivi des patients atteins de cancer pancréatique. Il s’agit d’un projet transdisciplinaire regroupant 3 domaines de recherche, la biologie (INSERM), l’anatomopathologie (CHU Lille) et l’Intelligence Artificielle (IA) (DSLS/Yncréa HdF/IEMN).

Le cancer du pancréas est le 12ème type de cancer le plus répandu dans le monde. Environ 338 000 cas ont été enregistrés en 2012, ce qui représente environ 2% de l'ensemble des cancers. Ce pronostic sombre est principalement attribué à un diagnostic tardif, les symptômes de la maladie apparaissant aux stades les plus avancés, lorsque les tissus environnants sont déjà envahis où les métastases sont déjà présentes. Le taux de survie à 5 ans atteint 15 à 40% chez les patients bénéficiant d’une résection chirurgicale, actuellement seul traitement efficace (ref : HDR Dr Audrey Vincent).

Le projet « SMILL-E » a pour ambition de construire le modèle de chimiorésistance d’adénocarcinome pancréatique chez les humains à partir de celui déterminé chez la souris. Il va donc se décliner en deux parties : le déploiement d’algorithmes d’apprentissages pour la classification des différents types de chimiorésistance chez la souris et la validation du modèle pour le schéma humain.

Le projet permettra ainsi une chimiothérapie anti cancéreuse adaptée au profil du patient. Ceci engendrera un gain de temps considérable pour la prise en charge du patient mais également lui permettra d’augmenter son espérance de vie.

Le projet « SMILL-E » reçoit un soutien financier de 5000€ la part de Sanofi et un accompagnement d’Eurasanté.

OSCARE – PLATEFORME FACILITANT LA MISE EN PLACE DE SÉANCES D’ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE

Porté par Clément BACLE, Samir ZENAG et Thomas BROYANT, le projet « OSCARE » prône l’éducation thérapeutique pour tous. En effet, pour améliorer la qualité de vie et la santé du patient, il est nécessaire qu’il comprenne sa maladie, son traitement, qu’il soit soutenu et change son mode de vie. Les programmes d’éducation thérapeutique proposés par la plateforme sont constitués de plusieurs séances éducatives allant de la compréhension de la maladie aux ateliers diététiques en passant par du soutien psychologique.
« OSCARE COMPANION » propose au patient un nouveau moyen de renforcer son apprentissage, passant d’une formation discontinue à un accompagnement personnalisé au quotidien grâce à la collecte de données concernant les soignants et patients, ainsi que leurs comportements tout au long de leurs parcours de soin. L’objectif est de proposer ainsi des programmes éducatifs personnalisés grâce au Machine Learning et prévenir les risques de complications et de ré-hospitalisations avec le Deep Learning.
Le projet utilise la télémédecine pour rapprocher le soignant des patients afin de leur permettre participer à un programme d’éducation thérapeutique (par le biais de visioconférences ou grâce à la réalité augmentée) en réduisant les contraintes de distances, de motivations et de disponibilités.

Le projet « OSCARE » reçoit un soutien financier de 5 000 € de la part de Cerballiance et une aide à l’expérimentation de la part de Santélys.

MHV (MONITORING HORS VEINEUSE) – CRÉATION D’UN SUPPORT POUR BRAS AFIN D’ASSURER LE CONFORT ET LA SÉCURITÉ DU PATIENT SOUS DIALYSE

Porté par Fathia EL ACHI, le projet « MHV » est un dispositif de détection et d’alerte du personnel médical en cas de délogement de l’aiguille veineuse de la fistule durant la dialyse tout en permettant le maintien du bras de manière à éviter toutes tensions au niveau de l’articulation scapulaire.
L'insuffisance rénale est une maladie chronique extrêmement contraignante et très peu connue. Pourtant le nombre de dialysés ne cesse d’augmenter avec plus de 4500 nouveaux cas par an (source magazine de la santé tv5 reportage sur les patients dialysés numéro du mois de mai 2019).
Le dispositif médical « MHV » a pour but de répondre à un réel problème durant la dialyse, notamment le risque majeur d'hémorragie via la machine de dialyse et l'aiguille veineuse censée rendre le sang purifié au patient. En effet, il arrive que l’aiguille se déloge et que le sang se déverse à l'extérieur du bras sans
qu'aucune alarme ou détection ne le signale. MHV est donc l’unique dispositif au monde à répondre à cette problématique.

Le projet « MHV » obtient un soutien financier de 5 000 € de la part de Santélys ainsi qu’un accès à une
expérimentation.

PREVENGYN – STRATÉGIE COORDONNÉE DE PRÉVENTION POUR LES CANCERS GYNÉCOLOGIQUES

Selon le rapport publié en 2019 par Santé publique France, la région Hauts-de-France conserve les plus mauvais indicateurs nationaux d’incidence et de mortalité des cancers. Les enjeux de prévention et de dépistage /diagnostic précoces sont clefs.

Porté par le Centre Oscar Lambret, le projet « Prevengyn » vise à mettre en place une action de prévention coordonnée à destination des femmes de 25 ans de la métropole lilloise grâce à un service de consultation offrant :

  • Des conseils de prévention en cas d’antécédents familiaux de cancer ou de pathologie chronique (diabète, HTA…),
  • Des examens gynécologique et frottis cervico-vaginaux (si plus de 2 ans),
  • Des conseils en diététique, activité physique et arrêt du tabac,
  • Une ouverture du Dossier Médical partagé et un accès au portfolio Prévention/Santé « Prevengyn » prend la forme d’un outil communiquant de type portfolio internet permettant aux femmes ayant bénéficié de la consultation de pouvoir trouver les conseils complémentaires et relais attendus : nutrition, sport, consultation anti-tabac, consultation oncogénétique…

 

Une telle offre coordonnée n’existe pas même si le principe en est acté et financé dans le cadre de la politique nationale de santé. La création du portfolio prévention/santé en parallèle à l’ouverture du Dossier Médical Partagé représenterait donc une avancée considérable.

 

Le projet « Prevengyn » obtient un soutien financier de 5 000 € de la part de la Région Hauts-de-France.

LES 5 PROJETS LAURÉATS DU VOLET PARTICIPATIF 2019

Les lauréats du volet participatif obtiennent le prix de la Fondation territoriale des lumières et de la Fondation de France.

ACCUEIL SPECIFIQUE ET COMPLÉMENTAIRE À L’ACCOMPAGNEMENT DE PROFESSIONNELS DE SANTÉ POUR LES PERSONNES EN PROIE À UNE ADDICTION ET LEURS FAMILLES

Dans une commune où le tissu associatif est fort mais où les équipements communaux ne répondent pas suffisamment aux besoins des personnes en proie à une addiction, le projet « La Maison Second Départ » porté par l’Association Second Départ a pour vocation d’améliorer la prise en charge des malades par la création d’une structure (maison à usage associatif mise à disposition par la commune d’Haillicourt) leur permettant d’avoir un lieu où se poser, être écoutés et accompagnés dans les démarches de soins, mais également favoriser leur réinsertion sociale. La structure proposera des ateliers thérapeutiques et une aide permanente dans le parcours vers une abstinence.

La particularité de cet accueil est l’ouverture 7/7j pour laisser la possibilité aux malades de venir lorsqu’ils en ressentent le besoin. Cette maison permettra à ce public en difficulté d’être accompagné à la suite de leur cure, sevrage mais encore pour toutes personnes n’ayant pas encore engagé de soin.

L’objectif principal et de pouvoir accueillir toute personne en proie à une addiction en complémentarité de leur suivi avec les professionnels de santé, en les accueillant et en les accompagnant dans les 11 démarches administratives, leur redonner de l’estime, de la confiance par le biais d’atelier thérapeutiques afin de favoriser leur réinsertion sociale et professionnelle.

Cette « Maison Second Départ » serait la seule structure présente sur le territoire. Des résultats positifs pourraient alors être constatés et permettra à ce public une issue favorable vers le chemin de l’abstinence.

Le projet « La Maison 2nd Départ » obtient un soutien financier de la part de la Fondation territoriale des lumières et de la Fondation de France.

FONDS DOCUMENTAIRE D’INDORMATIONS POUR EFFECTUER DES CHOIX ÉCLAIRÉS AFIN DE RÉDUIRE LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ

Porté par l’Association COREPS, le projet « Infos Santé Bassin Minier » consiste à permettre aux habitants des quartiers de Lens de disposer d’une information fiable et validée en santé leur permettant d’être plus autonome dans leurs choix et dans la gestion de leur capital santé.

Le projet s’appuiera sur un diagnostic participatif permettant de cerner les besoins et attentes des habitants et des professionnels des centres sociaux en matière de santé. Une fois les besoins et thématiques de santé prioritaires clairement déterminés, il s’agira de créer au sein de chaque centre social un fonds documentaire composé de brochures, affiches, livres, littérature jeunesse, matériel pédagogique, jeux et vidéos centrés sur ces thématiques. Les habitants pourront ainsi emprunter ces documents ludiques permettant d’aborder certains thèmes de santé en groupe ou en famille. Les professionnels des centres sociaux pourront utiliser les outils d’interventions et matériel pédagogiques afin d’étayer les animations prévues dans le cadre de leurs programmations santé.

L’Association COREPS envisage d’ouvrir l’accès du fonds documentaire aux professionnels des secteurs éducatif, sanitaire et social du territoire afin de développer ou renforcer une dynamique de promotion de santé sur le bassin minier. Le projet prévoit la mise en place d’animations et de journées d’information à destination des habitants permettant de travailler sur les représentations des habitants quant à un thème de santé, de diffuser des informations validées (bases des données probantes) et de favoriser les échanges et interactions au sein de la population.

« Infos Santé Bassin Minier » vient interroger les besoins et les représentations des populations quant à leur propre santé. La co-construction du projet avec les habitants permet de respecter leurs intérêts et leurs besoins en matière de santé et donc de favoriser leur investissement dans le projet. Il contribuera à l’autonomisation des habitants dans leurs choix de santé et leur offre une information sur les ressources locales et nationales à leur disposition.

Ce projet obtient un soutien financier de la part de la Fondation territoriale des lumières et de la Fondation de France.

 

 

MISE EN PLACE D’ATELIERS ARTISTIQUES AFIN DE PERMETTRE AUX PERSONNES MALADES D’AMÉLIORER LEUR BIEN-ÊTRE

Les usagers de l’Espace Ressources Cancer ont souhaité mettre en place des ateliers artistiques dans lesquels ils se sentent utiles. En effet pendant la maladie, beaucoup de personnes abandonnent ou perdent leur travail à cause de la lourdeur des traitements et du temps passé entre chaque visite de médecin. Ils ont besoin d’être reconnus par leurs proches et leur entourage, notamment grâce à des activités qui les mettent en valeur.

Porté par l’Association Emera, le projet « Le bien être à travers le yoga » propose aux habitants de se reconstruire au travers d’ateliers artistiques afin de rompre avec l’isolement. Ce projet propose diverses activités telles que :

  • La chorale qui permet de s’exprimer d’une manière différente et de découvrir d’autres aptitudes : cette chorale intervient sur des forums, et lors de sorties caritatives ;
  • La peinture qui permet d’exprimer son mal être ou son bien-être : plusieurs expositions sont programmées sur le Valenciennois ;
  • Les fleurs qui permettent la créativité et surtout de rentrer chez soi avec un objet créé dans la journée et d’avoir quelque chose à raconter à ses proches ;
  • Enfin le yoga permet de se relaxer et d’oublier la maladie.

Le projet « Le bien-être à travers le yoga » obtient un soutien financier de la part de la Fondation territoriale des lumières et de la Fondation de France.

MODÉLISATION DU CORPS HUMAIN VIA UN SUPPORT NUMÉRIQUE DE FAÇON À POUVOIR VISUALISER ET COMPRENDRE LES PROCESSUS DES CONDUITES À RISQUES ET DES MOYENS DE CONTRACEPTION

Le public accueilli (3-18 ans) à la Maison d’Enfants est issu du bassin minier, vit ou a vécu dans un milieu précaire, souvent défavorisé et a peu d’accès à la prévention santé. Les adolescents reproduisent souvent les schémas familiaux, méconnaissent leur corps et prennent des risques dans leur vie sexuelle. Ils n’ont pas pour habitude de rechercher l’information sur cette thématique et encore moins auprès de l’adulte.

Porté par l’Association Temps de Vie, le projet « Numéricorps » propose d’utiliser les nouvelles technologies interactives et attrayantes pour le jeune adolescent pour l’aider à mieux comprendre son corps et la contraception. L’outil de connaissance et de prévention devient un « jeu » interactif. Stimulé, curieux le jeune a envie de reprendre l’outil pour ses recherches.

Le projet a pour objectifs :

  • Une prévention impactante et facile à mémoriser pour le jeune grâce à un support numérique attractif ;
  • Une meilleure connaissance de son corps par le jeune ;
  • Une responsabilisation et une implication du jeune car il est acteur de ses questionnements ;
  • Des réponses adaptées à l’âge avec des préconisations dirigées vers des services de santé ou des professionnels de santé ;
  •  Une plus grande maitrise des risques grâce à la visualisation et l’utilisation tactile.

Le projet « Numéricorps » obtient un soutien financier de la part de la Fondation territoriale des lumières.

EXPOSITION ITINÉRANTE SUR LA THÉMATIQUE DE L’ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE À PETIT BUDGET

Porté par l’Association Chaafip, le projet « Nutri’expo » vise à informer, sensibiliser et éduquer les personnes fréquentant les structures éducatives et sociales à l’alimentation équilibrée à petit budget et à l’activité physique au travers d’une exposition participative, collaborative et ludique.

L’exposition sera animée par une diététicienne et composée de plusieurs parties :

  • Des informations et conseils adaptés au budget et aux habitudes alimentaires des participants ;
  • Une reproduction d’un supermarché où les participants devront réaliser leurs courses et apprendre à faire les bons choix en termes d’équilibre alimentaire mais aussi en termes de petit budget
  • Un atelier vélo smoothie avec des fruits et légumes de saison afin de promouvoir la consommation de fruits et légumes et d’aborder les bénéfices à la pratique d’une activité physique.

Le projet « Nutri’expo » projet obtient un soutien financier de la part de la Fondation territoriale des lumières

SENSIBILISATION DES JEUNES SUR LES NOTIONS DE SANTÉ

Porté par l’Association Unis Cité, le projet « Check ton bilan de santé » permet à des jeunes en service civique de sensibiliser leurs pairs sur les notions de santé. En se positionnant en tant que relais d’information, les volontaires du projet permettent une approche complémentaire de l’action des professionnels. Leur action permet en particulier de libérer la parole sur cette thématique qui peut parfois être personnelle tout en construisant une relation de confiance entre les jeunes du territoire et les professionnels de santé. Ces jeunes seront suivis dans leurs actions de sensibilisation par les professionnels d'Unis Cité et de l'Institut Pasteur de Lille.

Depuis 4 ans ce sont 48 personnes qui au niveau local ont sensibilisé près de 1600 jeunes aux addictions, à la qualité du sommeil et à la vie sexuelle et affective. « Check ton bilan de santé » permet aux jeunes en service civique d’expérimenter un nouvel axe du projet construit en partenariat avec l’Institut Pasteur de Lille et les acteurs du territoire, à savoir promouvoir le passage du bilan de santé et de lever les freins que peuvent exprimer les jeunes du territoire.

Le projet « Check ton bilan de santé » obtient un soutien financier de la part de la Fondation territoriale des lumières et de la Fondation de France

Organisé par

Avec le soutien de

Plan de travail 1
Région Hauts-de-France


Même pendant le confinement, Eurasanté reste à vos côtés !

Chers acteurs de la filière santé et nutrition des Hauts-de-France,

Comme vous, nous avons à cœur d’agir pour la prévention santé et le soin des citoyens, et la sécurité de nos salariés est une priorité.

Nos bureaux sont fermés et nos évènements sont reportés jusque la fin du confinement, mais notre équipe reste opérationnelle en télétravail.

Nous publions chaque jour de nouveaux contenus pour vous aider à faire face à la crise COVID-19 et à maintenir votre activité économique.

Dans cette période si particulière, vous pourrez toujours compter sur notre engagement pour vous soutenir dans vos développements !

N’hésitez pas à contacter notre équipe pour toute question relative aux mesures financières, RH, etc. annoncées pour venir en aide aux entreprises. Nos experts sectoriels et métiers sont joignables par email ou téléphone à leurs coordonnées habituelles pour vous apporter un éclairage sur la multitude de dispositifs créés pour soutenir l’économie.

Au plaisir de vous retrouver à l’occasion de nos évènements dès la fin du confinement !

L’équipe Eurasanté.