Stimuler les innovations en faveur d’une meilleure prévention, en réponse aux enjeux de santé publique du territoire des Hauts-de-France

aap site

Chercheurs, professionnels de santé et entrepreneurs, candidatez avant le 23 mai 2022 !

En savoir plus

Pour la 5ème édition de l’appel à projets « Innovation & Prévention », l’ambition reste la même : stimuler les innovations de l’industrie et de la recherche en faveur d’une meilleure prévention santé en région Hauts-de-France.

Chaque année, les thématiques proposées évoluent, pour mieux répondre aux enjeux et besoins du territoire des Hauts-de-France. Cette année, les projets doivent répondre à au moins une des 5 catégories suivantes :

Dépistage cancers et maladies chroniques
Prévention des addictions et des conduites à risques
Impact des risques environnementaux sur la santé
Santé au travail : TMS et RPS
Santé de la femme

À LA CLÉ POUR LES LAURÉATS

succes-180x180

Une enveloppe financière globale de 130 000€ comprenant :

+ Des prix financiers pouvant aller de 5 000€ à 20 000€

+ Une aide au prototypage ou à l’expérimentation pour poursuivre le développement de votre innovation offert par Cerballiance et Santélys

+ Un apport d’expertises et un terrain d’expérimentation offerts par l’Institut Pasteur de Lille

+ Deux places dans le programme Bio-Start et/ou un accompagnement offerts par Eurasanté

+ Un webinaire sur la propriété industrielle et un rendez-vous individuel pour échanger sur votre projet offerts par le cabinet Beau de Loménie

+ Une visibilité aux échelles régionale et nationale

Ces prix sont offerts par les partenaires de l’appel à projets : La Fondation Denise et Norbert Ségard | Les laboratoires Cerballiance | Santélys | L’Institut Pasteur de Lille | AG2R La Mondiale | Le cabinet Beau de Loménie | La Métropole Européenne de Lille | La Région Hauts-de-France | Eurasanté

Les résultats de l’appel à projets seront annoncés lors d’une cérémonie de remise de prix en fin d’année 2022.

LES ÉTAPES DE CANDIDATURE

Du 29 mars au 23 mai 2022
Dossier de candidature et vidéo de présentation de l’équipe

14 juin 2022
Comité de présélection : présentation des dossiers au jury

20 juin 2022
Annonce des candidats sélectionnés pour la phase 2

Du 20 juin au 22 juillet 2022
Rédaction du dossier complet accompagné par les experts Eurasanté

14 septembre 2022
Comité de sélection : pitch des candidats devant le jury

Fin novembre
Notification des lauréats

Décembre
Remise de prix en région

VOUS SOUHAITEZ CANDIDATER ?

Avant tout, nous vous remercions de lire le règlement disponible ci-dessous. 

Le dossier de candidature (phase 1) ci-après est à remplir avant le lundi 23 mai 2022 à 12h. Il doit obligatoirement être accompagné des pièces justificatives demandées à savoir :

  1. Le lien vers la vidéo de présentation de l’équipe ;
  2. Les CV du candidat référent et des membres de son équipe (le cas échéant).

Dans le cas contraire, la candidature ne sera pas étudiée. Le respect du format de ce dossier est une condition de recevabilité. Tout dossier incomplet ou illisible sera rejeté. Tous les champs sont obligatoires et sans restriction de caractères.

Si votre dossier est sélectionné à la suite de cette première phase de candidature, vous serez recontacté à la fin du mois de juin pour remplir le dossier de candidature – phase 2.

LES ÉTAPES DE CANDIDATURE

LES LAURÉATS 2021

Le premier prix de la Fondation Denise et Norbert Ségard est attribué au projet porté par Morad ROUDBARAKI, dans la catégorie « Errances diagnostiques ».

Ce projet vise à mettre au point un test urinaire pour la détection des cancers de la vessie grâce à la détection d’un neurotransmetteur au niveau des cellules urothéliales urinaires des patients cancer/non-cancer.

Le cancer de la vessie est le cancer urologique le plus fréquent après le cancer de la prostate. Pour la détection des cancers de la vessie, on utilise actuellement principalement la cystoscopie. Il s’agit d’une procédure invasive qui provoque un certain inconfort pour les patients et qui par ailleurs, ne permet pas de façon certaine de détecter les cancers de la vessie de bas grade.

Dans ce contexte, le présent projet a pour but de développer un marqueur urinaire (méthode non invasive) des cancers de la vessie basé sur la détection d’un neurotransmetteur (NT) dans les cellules urothéliales se trouvant dans l’urine des patients cancer/non-cancer. Les données préliminaires ont montré qu’un NT est synthétisé et sécrété par des cellules urothéliales de vessies d’individus sains alors que ce neurotransmetteur n’est pas synthétisé et libéré par les cellules urothéliales des patients atteints d’un cancer de la vessie.

Le deuxième prix de la Fondation Denise et Norbert Ségard est attribué au projet Temeoo, représenté par Dinu STANESCU, dans la catégorie « Errances diagnostiques ».

TEMEOO adresse un problème d’offre médicale de proximité et de délai de rendez-vous en ophtalmologie.

Temeoo est une plateforme web permettant l’échange sécurisé de dossiers patients entre des orthoptistes examinateurs et des ophtalmologistes lecteurs situés à distance des lieux d’examen. Cela permet ainsi de diminuer les délais de rendez-vous ophtalmologiques par la simplification de la mise en place des protocoles de délégation des tâches autorisés par l’ARS.

Temeoo souhaite également s’inscrire dans une démarche de dépistage précoce des pathologies ophtalmologiques et de prévention des risques cardiovasculaires grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle (I/A).

Le prix remis par AG2R LA MONDIALE est attribué au projet Keshi, porté par Jean-Pierre SNYERS, dans la catégorie « Nutrition Santé ».

Keshi est une application mobile de jeu intuitif en réalité augmentée dès 5 ans pour acquérir les bons réflexes comportementaux en termes d’alimentation et d’activité physique pour bien grandir sans grossir

L’obésité mondiale menace la santé publique (diabète, hypertension…) et son financement. Selon l’OMS, la prévention est la seule solution, nécessairement auprès des plus jeunes.

Keshi est une appli mobile innovante de jeu vidéo en réalité augmentée qui fait bouger le joueur et permet « d’induire » les bons réflexes alimentaires et d’activité physique, tout en restant un jeu « fun » populaire et inclusif. En partenariat avec le principal centre universitaire pédiatrique de Belgique.

Le prix Cerballiance est attribué au projet Santeracov, porté par Romain PERETTI et Sophie ELIET, dans la catégorie « Errances diagnostiques ».

Santeracov est une méthode et un outil de diagnostic précoce de diverses pathologies par la détection de composés présents dans l’haleine des patients et leur analyse par un outil basé sur de l’IA.

Le projet Santeracov est une méthode et un outil de diagnostic précoce de multiples pathologies par la détection de composés volatiles présents dans l’haleine et leur analyse par un algorithme basé sur de l’Intelligence Artificielle. Le prélèvement du souffle se fait de façon indolore et non-invasive.

Le prix Santélys est attribué au projet Neoppy, porté par Fabrice REMY, dans la catégorie « Repérage des pré-fragilités et fragilités ».

Neoppy est une solution digitale et humaine qui permet de retarder l’apparition des premières fragilités des seniors par l’ancrage de comportements vertueux autour de l’ensemble des inducteurs physiologiques et sociologiques liés au « bien-vieillir ».

Basée sur la compréhension des habitudes de vie, Neoppy propose des solutions digitales ou présentielles pour inciter l’utilisateur senior à modifier son comportement. Ces solutions peuvent être soit réalisées par Neoppy, soit portées par des acteurs publics ou privés.

Neoppy se positionne ainsi comme un véritable acteur de référence sur le champ du « bien-vieillir » en agrégeant ces solutions existantes et en en faisant leur promotion de façon ciblée.

Le prix de la Région Hauts-de-France est attribué au projet En Terre Happy, Réseau de prévention et d’accompagnement du burn out, porté par Frédérique TULLIEZ et Cathy MARLIER, dans la catégorie « Prévention pandémie-environnement santé ».

Ce projet a un triple objectif :

  • Intervenir en entreprise dans le cadre de la prévention des risques psycho-sociaux
  • Accompagner les personnes touchées par le syndrome d’épuisement professionnel avec une solution d’accompagnement globale.
  • Animer, fédérer et favoriser les synergies entre professionnels autour de valeurs communes.

En Terre Happy est un réseau d’intervenants professionnels pluridisciplinaire spécialisé dans la prise en charge et la prévention du stress, des angoisses, de la fatigue psychique et du burnout. Il sera composé de professions médicales, paramédicales, de praticiens en thérapies douces et complémentaires et de professeurs d’activités physiques adaptées. Ensemble, ils travailleront à l’écriture de parcours coordonnés, connectés et sécurisants intégrant des recommandations médicales et favorisera le retour à l’autonomie et à la pleine santé des bénéficiaires.

Le prix « coup de cœur » de la Métropole Européenne de Lille a été attribué au projet EPPUR, porté par Colin GALLOIS et Lancelot DURAND, dans la catégorie « Repérage des pré-fragilités et fragilités ».

Le projet vise à concevoir la première paire de roues intégrant un système de freinage pour fauteuils roulants manuels permettant aux usagers de ne plus utiliser leurs mains comme des plaquettes de freins.

65 millions d’utilisateurs de fauteuil roulant utilisent chaque jour leurs mains comme des plaquettes de freins pour ralentir. Eppur a donc créé DREEFT, la première paire de roues intégrant un frein et adaptable sur tous les fauteuils roulants. Cette innovation permet ainsi à tous de se déplacer en toute sécurité, sans se brûler les mains ou se fatiguer inutilement les membres supérieurs à chaque freinage.

Le prix de la Fondation Denise et Norbert Ségard est attribué au projet ENSWEET, représenté par Fabien WATRELOT, dans la catégorie « Sport et nutrition ».

La réadaptation cardiaque en dehors des murs des SSR grâce à une solution complète : une plateforme soignant, une application patient couplée à un capteur de fréquence cardiaque, des moyens logistiques pour pratiquer

Ensweet s’attaque à la grande perte de chance des patients ayant subi un incident cardiaque. En effet, 70% des patients aillant besoin d’une réadaptation cardiaque n’y accèdent pas faute de capacité des SSR ou d’organisation personnelle.

Avec sa plateforme de télé-réadaptation, Ensweet permet aux établissements de réadaptation de mettre en place une nouvelle offre de soins : les patients peuvent se réadapter depuis chez eux sous la supervision des équipes de soins.

Le projet adresse un réel besoin avec une équipe qualifiée. Il est dans l’air du temps avec une solution de télémédecine et répond à un enjeu de santé publique. À noter que le caractère innovant a été reconnu par les ARS dans le cadre de la demande d’article 51 en cours d’instruction, la preuve de concept a été validée par un test réussi cet été.

Ce projet obtient donc un soutien financier de 10 000€ de la part de la Fondation Denise et Norbert Ségard.

Le prix remis par Sanofi est attribué au projet EVALADOM, porté par Nicolas BERTRAND, dans la catégorie « Oncologie et parcours de soin de la personne âgée ».

 Complément d’offre d’évaluation onco-gériatrique en mettant en place : une évaluation onco-gériatrique personnalisées à domicile et un télé-suivi onco-gériatrique

 Ce projet vise à compléter l’offre actuelle d’intervention onco-gériatrique (évaluation initiale à l’hôpital, suivi téléphonique ou en consultation physique) par :

  • La réalisation d’évaluations onco-gériatrique personnalisées à domicile

Celle-ci est conçue autour de l’intervention d’une infirmière de coordination à domicile. Les modalités de réalisation de celle-ci seront les suivantes : l’intervention de l’infirmière de coordination à domicile puis l’expertise complémentaire des autres intervenants (médecin, diététicien, pharmacien, et/ou assistant social) par téléconsultation ; des explications sur le fonctionnement de la vidéo-consultation, et du télé-suivi seront données.

L’objectif est que les données de l’évaluation puissent être directement réalisées en ligne via une tablette pour l’IDE de l’HAD, et un ordinateur pour les acteurs en vidéo-consultation.

  • La mise en place d’un télé-suivi onco-gériatrique

La mise en place d’un télé-suivi à domicile permettra d’ajuster au mieux les interventions gériatriques au cours de son parcours de soins onco-gériatrique.

L’objectif est l’intervention rapide du service prenant en charge le malade en cas d’aggravation des syndromes gériatriques : chute, aggravation de la dénutrition, perte d’indépendance fonctionnelle, aggravation de troubles thymiques ou cognitifs perçus par l’entourage… Ce télé-suivi sera réalisé par le patient, son/ses aidants ou son infirmière libérale. Il concernera les patients suivis dans le cadre d’Evaladom, mais aussi les patients vus en évaluation onco-gériatrique à l’hôpital.

La participation des aidants dans la mise en œuvre de ces évaluations à domicile sera prépondérante. L’adhésion et la satisfaction des personnes âgées à ces nouvelles modalités d’évaluation et de suivi seront évaluées.

 Le projet Evaladom reçoit un soutien financier de 5 000€ la part de Sanofi.

Le prix Cerballiance est attribué au projet CORDIAL-IT, porté par Sabine SZUNERITS, dans la catégorie « Dépistage ».

 Technologie basée sur l’utilisation de nanocorps modifiés pour l’ancrage direct sur la surface d’un biocapteur ou une nanostructure

 Le projet CorDial-IT vise à valoriser les résultats obtenus au sein de l’équipe NanoBioInterfacdes de l’Institut d’Électronique, de Microélectronique et de Nanotechnologie (IEMN) ainsi que de l’équipe d’Alain ROSSEL – Architecture et Fonction des Macromolécules Biologique (AFMB) et David DEVOS du CHU de Lille. Notamment, le projet prévoit le développement d’une plateforme technologique permettant la modification de surfaces pour la production de biocapteurs plus performants et avec une sensibilité améliorée. Cette technologie est applicable pour la détection d’un grand nombre de maladies virales, neurodégénératives, ou encore le cancer.  

La technologie CorDial est basée sur l’utilisation des nanocorps modifiés pour l’ancrage direct sur la surface d’un biocapteur ou une nanostructure. Même si les biocapteurs ont l’inconvénient d’être moins sensibles que les tests RT-PCR ou que le test ELISA, ils présentent néanmoins de nombreux avantages tels que la portabilité, le coût peu élevé et la possibilité d’effectuer des mesures en temps réel. La technologie CorDial a démontré sa capacité à surmonter ces défis en fournissant un biocapteur viral basé sur une lecture électrochimique pour le SARS-CoV-2.

Une détection précoce et massive de cette infection permettrait de limiter le nombre de nouvelles contaminations en isolant les personnes infectées. Motivé par leur connaissance dans le développement de biocapteurs sensibles et sélectifs, et grâce à l’enthousiasme de plusieurs médecins du CHU Lille pour accompagner ce projet, Cordial-IT a relevé le défi en développant en un temps record un appareil type « point of care test (POCT) » électrochimique portatif, pouvant être connecté à un smartphone et détectant la présence ou l’absence du virus SARS-CoV-2 dans des échantillons nasopharyngiens en dix minutes.

Au cours du développement de ce dispositif, il a été constaté que ce concept était facilement transférable à d’autres agents pathogènes tels que Ebola, H1N1, Herpès, Respiratory Syncytial Virus (RSV) ainsi qu’à différents biomarqueurs sanguins.  

 Le projet Cordial-IT reçoit un soutien financier de 5 000€ et une aide à l’expérimentation de la part de Cerballiance.

Le prix Santélys est attribué au projet PICOMTO, porté par Emmanuel TOULISSE, dans la catégorie « Prévention pandémie ».

 Outil de digitalisation de procédures, d’aide à la formation, au contrôle de la bonne exécution de certaines tâches

 Le projet Picomto est un outil de digitalisation de procédures, d’aide à la formation et au contrôle de la bonne exécution de certaines tâches. Il a pour objectif de limiter les risques auxquels les soignants et élèves infirmiers peuvent être exposés dans un contexte pandémique. Picomto est une solution logicielle SaaS (accessible sur navigateur, tablettes et lunettes connectées) qui permet de créer, partager, consulter et analyser des instructions de travail, checklists, procédures, de façon digitale et connectée, mais également de collecter des données terrain, de répondre à des formulaires, de prendre des photos, de répondre à des quizz.

Les soignants et élèves infirmiers utiliseraient les lunettes connectées Realwear pour consulter les procédures, se former, valider les compétences acquises et effectuer des contrôles.

Les utilisations possibles sont nombreuses dans le secteur médical mais également dans d’autres secteurs d’activités tels que des industries à forte réglementation et où l’erreur humaine peut avoir des conséquences graves : pharmaceutique, chimique, cosmétique et aéronautique notamment.

Le projet Picomto obtient un soutien financier de 5 000€ de la part de Santélys, une aide à l’expérimentation ainsi qu’un accompagnement au sein du programme BioStart du Bio Incubateur Eurasanté.

Le prix de la région Hauts-de-France est attribué au projet INDALO-COVID, porté par Maxence MENDEZ, dans la catégorie « Prévention pandémie ».

 Logiciel de simulation de la qualité d’air intérieur développé par Octopus Lab permettant d’estimer le risque de propagation du coronavirus dans un bâtiment et d’étudier les moyens permettant d’en limiter la propagation

 

Octopus Lab a adapté son logiciel INDALO® pour modéliser la propagation du coronavirus au sein de tout type de bâtiment : hôpitaux, EHPAD, bureaux, etc. À l’origine, la solution a été pensée pour anticiper la concentration des polluants dans l’air intérieur et aider ainsi à la conception de bâtiments neufs ou à rénover.

À partir des données techniques du bâtiment (plan du bâtiment, description du réseau aéraulique) et des connaissances des virus respiratoires, le logiciel évalue tous les transferts viraux possibles : par contact rapproché, par contact avec les surfaces ou par voie aéroportée. Les simulations servent ensuite à comparer différents scénarios afin de définir comment limiter la propagation par la ventilation.

L’objectif, au-delà d’évaluer le risque de contamination dans un bâtiment, est d’identifier les moyens pour limiter la propagation du coronavirus en améliorant la stratégie de ventilation ou les usages.

Le projet INDALO-COVID obtient un soutien financier de 5 000€ de la part de la Région Hauts-de-France.

Le prix Eurasanté est attribué au projet OPAD, porté Thi Ha Châu TRAN, dans la catégorie « Dépistage ».

Dépistage et traitement des pathologies oculaires chez les personnes âgées dépendantes directement dans les établissements d’hébergement (EHPAD)

L’examen ophtalmologique se fait soit par :

  • Télé-ophtalmologie Mobile (TOM-OPAD)

La télé-ophtalmologie est mise en place en effectuant des vidéos et des photographies de l’œil grâce à un matériel portatif et réalisé par un professionnel entrainé. L’interprétation des résultats se fait à distance de façon différée.

  • Équipe Mobile d’Ophtalmologie (EMO-OPAD)

Le matériel portatif est amené directement sur le lieu d’hébergement des personnes âgées dépendantes. Un ophtalmologiste se déplace alors auprès du patient pour réaliser l’examen qui est l’examen de référence.

Ce prix se présente sous la forme d’une préincubation de 3 mois dans le cadre du programme d’accompagnement Bio-Start au sein de du Bio Incubateur Eurasanté comprenant entre-autres :

  • Des phases collectives prenant la forme de deux semaines intensives alternant formations et mises en pratique ;
  • Un suivi individuel pour approfondir les spécificités liées au projet et au niveau d’avancement ;
  • Un programme spécialisé grâce aux #TRACK Medtech, #TRACK Biotech, #TRACK e-Santé, #TRACK Silver Économie ;
  • Des intervenants qualifiés : professionnels de santé, entrepreneurs, experts Eurasanté ;
  • Un parrain de promo ;
  • Des moments de rencontres avec les incubés et ex-incubés ;
  • Un accès privilégié à la boite à outils numérique et au réseau social des incubés/accélérés Eurasanté.

Prévenir l’apparition de cancers et maladies chroniques (diabète, insuffisance rénale, etc.) ainsi que le risque de récidive en améliorant les techniques de dépistage ou en favorisant le diagnostic précoce. Les projets devront être innovants et répondre aux sous-catégories suivantes :

  • Technologies innovantes (Capteurs connectés, Intelligence Artificielle)
  • Dispositifs médicaux dits de « prévention »
  • Prévention par l’activité physique (Objets connectés, plateforme de suivi d’activité), etc.

Proposer des solutions innovantes pour renforcer la prévention envers les addictions (tabac, alcool, cannabis, médicaments, protoxyde d’azote et autres substances psychoactives, jeux, écrans, etc.) et leurs facteurs de risque. Exemples :

  • Outils d’identification-cartographie des risques / Gestion populationnelle
  • Applications mobiles
  • Outils de suivi des troubles comportementaux dans les addictions
  • Prévention et suivi par le sport

Est exclue la prévention d’ordre informationnel (dépliants, séances d’information, etc.).

Proposer des solutions innovantes (outils et moyens humains, technologiques ou organisationnels) pour détecter, diminuer, prévenir ou lutter contre la pollution de l’environnement et les troubles de santé qui en découlent. Exemples :

  • Techniques innovantes de traitement des sols pollués
  • Solutions innovantes dans le secteur de la santé s’inscrivant dans l’économie circulaire (procédés de production moins polluants, recyclage, réduction et valorisation des déchets), etc.

Proposer des solutions innovantes (outils et moyens humains, technologiques ou organisationnels) pour identifier, évaluer et prévenir les troubles musculosquelettiques et les risques psycho-sociaux. Exemples :

  • Dispositifs innovants permettant de détecter le burn out
  • Solutions de prévention et réduction de l’incidence des TMS et leurs impacts dans le monde professionnel
  • Prévention par l’activité physique, etc.

Proposer des solutions innovantes liés à la médecine de la reproduction (endométriose, infertilité, etc.), aux cancers du sein, de l’utérus, à l’ostéoporose, etc. Exemples :

  • Dispositif médical de prévention
  • Application technologique liée à la fertilité ou la contraception
  • Outils de prévention des risques, etc.