Réforme explosive de l'assurance-chômage ; Où en est-on aujourd'hui ? - Eurasanté

Réforme explosive de l’assurance-chômage ; Où en est-on aujourd’hui ?

Réforme explosive de l’assurance-chômage ; Où en est-on aujourd’hui ?

Publié le 30 octobre 2019

Résultat de recherche d'images pour "réforme assurance chomage 2019"

Mal accueillies et vivement critiquées par les syndicats, les nouvelles règles de l'assurance chômage entreront en vigueur ce vendredi 1er novembre 2019. Quelles sont les mesures principales de cette réforme explosive ? Nous faisons le point avec LesEchos :

  • Ouverture des droits 

Pour bénéficier de l'allocation chômage il faudra désormais travailler six mois sur les 24 derniers mois au lieu de quatre mois sur 28 jusqu'alors.

  • Calcul de l'allocation-chômage 

A partir du 1er avril 2020, il ne sera plus possible d'avoir une indemnisation chômage supérieure à la moyenne des revenus du travail. Selon le ministère du Travail, un chômeur sur cinq est concerné.

  • Dégressivité pour les cadres 

Les salariés cadres qui avaient un revenu supérieur à 4.500 euros bruts mensuels verront leur indemnisation réduite de 30%, au début du 7ème mois d'indemnisation, avec un plancher fixé à 2.261 euros. Les salariés âgés d'au moins 57 ans ne seront pas concernés par cette mesure.

  • Bonus-malus sur les contrats courts 

Pour les entreprises de plus de 11 salariés, un bonus-malus faisant varier les taux de cotisation chômage de 3% à 5% sera instauré à partir du 1er janvier 2020. Cette mesure permettra de lutter contre l'enchaînement des CDD et missions intérim. Le secteur de la santé n'est pas concerné, mais les entreprises de l'agroalimentaire le seront.

  • Pour les démissionnaires et indépendants 

Les démissionnaires avec au moins cinq ans d'ancienneté dans l'entreprise et ayant un projet professionnel, pourront désormais bénéficier de l'assurance chômage. Il en est de même pour les travailleurs indépendants qui toucheront une indemnité de 800 euros par mois pendant six mois ; uniquement si l'activité professionnelle a généré un revenu minimum de 10.000 euros par an sur les deux dernières années.

  • Accompagnement renforcé des chômeurs 

A partir du 1er janvier 2020, tous les demandeurs d'emploi qui le souhaitent auront droit, dans les quatre premières semaines de leur inscription, à deux demi-journées d'accompagnement intensif avec Pôle Emploi.

Pôle Emploi contactera également les entreprises pour l'aider, dès lors qu'une offre d'emploi sera restée sans réponses plus de 30 jours après dépôt.

 

Source : LesEchos.fr  

Crédit photo : sudouest.fr

Partagez sur :