L’essor de l’IA en santé freiné par la difficulté d’accès aux données

Si la santé fait partie des “secteurs les plus dynamiques” en intelligence artificielle (IA), la difficulté d’accès aux données qui permettent d’entraîner ces technologies constitue un “frein majeur” à leur développement en France, conduisant les innovateurs à “se tourner vers l’étranger”, déplore une étude du pôle interministériel de prospective et d’anticipation des mutations économiques (Pipame) publiée le 19 février.

Confiée au cabinet Atawao, cette étude intitulée “Intelligence artificielle, état de l’art et perspectives pour la France” a été lancée par la direction générale des entreprises (DGE), le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et le syndicat de professionnels du numérique Tech’In France afin d'”enrichir” la stratégie nationale en matière d’IA.

Elle constate que la santé est le secteur d’activité le plus impacté par l’IA en France, devant les industries manufacturières, les transports et les mobilités, et estime que “l’encouragement au développement de l’IA” dans ce domaine “représente un intérêt majeur” pour l’Hexagone.

Pour en savoir plus: L’essor de l’IA en santé freiné par la difficulté d’accès aux données

/Source: TIC Pharma, 27/02/2019

Je voudrais recevoir des invitations à des événements sur les thèmes suivants :