Mdoloris Medical Systems annonce une levée de 9 millions d’euros (Series B)

Mdoloris Medical Systems annonce une levée de 9 millions d’euros (Series B)

Publié le 10 juillet 2018

Mdoloris Medical Systems S.A.S (Mdoloris), start-up opérant sur le marché de la santé connectée et commercialisant des appareils médicaux de monitorage de l’activité du système nerveux parasympathique, non invasif et continu, afin de mesurer la douleur et le stress ressentis par un patient, annonce une levée de fonds de 9 millions d’Euros menée par Seventure Partners avec la participation de XAnge, investisseur historique.

Créée en Juin 2010, après 23 années de recherches académiques issues du laboratoire INSERM CIC-IT basé au CHU de Lille, l'entreprise Mdoloris incubée à Eurasanté a développé une technologie dérivée d’une analyse des données de l’électrocardiogramme et qui fournit un indice permettant aux cliniciens de gérer la douleur des patients (notamment les patients non communicants).

Le soulagement de la douleur est une préoccupation majeure des pays développés alors que l’évaluation de la douleur a toujours été subjective, incertaine, chronophage et intermittente. Pour surmonter ces limites, Mdoloris a développé jusqu’à présent deux technologies clés, chacune capable d’évaluer en continu et de manière non-invasive, le niveau de douleur des patients : la technologie ANI pour les patients de plus de deux ans et la technologie NIPE pour les nouveau-nés. Les moniteurs calculent la variation de la fréquence cardiaque avec la respiration, une réponse principalement due aux changements dans la stimulation du nœud sino-auriculaire cardiaque par le système nerveux parasympathique.

Les technologies innovantes de Mdoloris fournissent des informations pour les cliniciens afin de personnaliser les traitements analgésiques et ainsi d'éviter les effets secondaires connus dus au sous- et surdosage de ces médicaments. Ceci est particulièrement utile dans les cas où les patients sont incapables de communiquer.

Mdoloris a une représentation internationale dans plus de 60 pays avec une reconnaissance scientifique, technique et médicale.

Partagez sur :