L'Unité Mixte de Recherche Transfrontalière BioEcoAgro | Eurasanté

Création de l’Unité Mixte de Recherche Transfrontalière BioEcoAgro

Création de l’Unité Mixte de Recherche Transfrontalière BioEcoAgro

Publié le 28 juillet 2020

Communiqué de presse - 16 juillet 2020

Après un an de préparation en 2018 et son examen par l’HCERES en 2019, la nouvelle Unité Mixte de Recherche Transfrontalière BioEcoAgro s’est mise en place le 1er janvier 2020 et vient de mettre en ligne son nouveau site web le 15 juillet 2020 : https://www.bioecoagro.eu/

Un partenariat franco-belge d’envergure

Née de la volonté de quatre tutelles principales (INRAE, l’Université de Lille, l’Université de Picardie Jules Verne et l’Université de Liège), auxquelles se sont associées les universités d’Artois et du Littoral Côte d’Opale (ULCO), ainsi qu’Yncréa Hauts-de-France, cette UMR a pour ambition de mettre en commun des moyens au service d’une stratégie de recherche coordonnée dans le domaine des AgroBioSciences.

L’Unité Mixte de Recherche Transfrontalière BioEcoAgro est une nouvelle structure qui rassemble environ 260 chercheurs et techniciens de part et d’autre de la frontière franco-belge. Elle consolide des liens préexistants avec l’objectif de développer sous un même ensemble un centre d’excellence international dans le domaine de l’ingénierie biologique appliquée à l’agriculture, la biotechnologie, l’agro-alimentaire et l’environnement.

Des équipes rassemblées autour des AgroBioSciences

Conçue comme un laboratoire sans murs rassemblant des chercheurs des différentes institutions des deux pays, l’UMR Transfrontalière BioEcoAgro se focalise sur la combinaison d’approches écosystémiques et moléculaires pour faire progresser :

  • la compréhension, le suivi et la modélisation du fonctionnement des plantes et des écosystèmes et agrosystèmes dans des environnements naturels ou contrôlés et dans un contexte de changement climatique
  • le criblage et la maîtrise de la synthèse ou de l’obtention de biomolécules actives : métabolites spécialisés et polymères d’origine végétale, enzymes et métabolites secondaires d’origine microbienne, peptides actifs issus de l’hydrolyse de protéines alimentaires
  • la formulation et la qualité des aliments dans des optiques de nutrition et de santé.

Les compétences pluridisciplinaires complémentaires de l’UMR Transfrontalière BioEcoAgro lui permettent, en outre, de développer des recherches transversales entre ces trois pôles telles que le développement de nouveaux agents de biocontrôle des maladies des plantes, la valorisation « plante entière » des agro-ressources, la maîtrise des bioprocédés, et la biopréservation des aliments.

L’UMR Transfrontalière BioEcoAgro s’appuie sur des plateformes de haut niveau telles que l’Équipex Realcat (ULille), les plateformes FoodIsLife, AgricultureIsLife et EnvironmentIsLife (Ecotron) (ULiège) et le dispositif national d’observation et d’expérimentation de long terme sur l’environnement ACBB (Agroécosystèmes, Cycles Biogéochimiques et Biodiversité) dans sa composante grandes cultures (INRAE). Elle gère, de part et d’autre de la frontière franco-belge, deux stations de mesures labellisées de l’infrastructure européenne ICOS (Integrated Carbon Observatory System).

Investie dans une recherche en amont à l’échelle internationale, l’UMR Transfrontalière BioEcoAgro se distingue également par ses nombreuses collaborations avec les entreprises et les acteurs du monde agricole de la région transfrontalière.

Une gouvernance multi-tutelles

L’UMR Transfrontalière BioEcoAgro est dirigée par un collège de direction qui comprend 6 personnes : un directeur et trois directeurs adjoints représentant les 4 tutelles principales ainsi que deux personnes supplémentaires pour une bonne couverture scientifique. En lien avec les tutelles, le collège de direction définit la stratégie générale en matière scientifique, de gouvernance et de communication. Il est épaulé par un conseil scientifique externe constitué d’experts internationaux.

La déclinaison de la stratégie scientifique est coordonnée par un conseil scientifique interne constitué du collège de direction, des responsables d’équipes et des animateurs des transversalités.

Le personnel (permanent comme contractuel) est représenté par un conseil d’unité, actuellement scindé en deux entités pour des raisons réglementaires, une française et une belge, et se réunit au moins une fois par an en Assemblée Générale. La première AG de la nouvelle UMR Transfrontalière a eu lieu, par visioconférence, le 19 mai dernier.

Chiffres clés

Personnels : environ 195 permanents et 65 contractuels

Publications : environ 320 publications par an

Contact scientifique

Philippe Jacques, Directeur de l’UMRT BioEcoAgro, +32 (0)496 212 337, philippe.jacques@uliege.be

 

Contacts presse

Université Lille, Romain Bergin +33 (3) 62 26 92 45 Romain.Bergin@univ-lille.fr

UPJV, Virginie VERSCHUERE +33 (0)6 71 98 18 81 virginie.verschuere@u-picardie.fr

INRAE, Aline Waquet +33 (0)7 64 46 20 79 aline.waquet@inrae.fr

Université Liège, Didier Moreau +32 (0)494 572 530 dmoreau@uliege.be

Yncréa Hauts-de-France, Laétitia FLORENT laetitia.florent@yncrea.fr

ULCO, Anthony VASSEUR anthony.vasseur@univ-littoral.fr

Université d’Artois, Raphaëlle Marcoin raphaelle.marcoin@univ-artois.fr

Partagez sur :