Le Concours i-LAB 2018 distingue quatre projets de santé en région Hauts-de-France !

Le Concours i-LAB 2018 distingue quatre projets de santé en région Hauts-de-France !

Publié le 10 juillet 2018

Créé en 1999 par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour soutenir et promouvoir les résultats de la recherche publique à travers la création d'entreprise, le Concours national d'aide à la création d'entreprises i-LAB fête cette année ses 20 ans.

A l’occasion de la 20ème édition de ce concours, la recherche en santé des Hauts-de-France se démarque une nouvelle fois avec la distinction de quatre projets accompagnés par le Bio Incubateur Eurasanté, désignés lauréats.

Avec l’appui de Bpifrance, ces projets lauréats pourront être soutenus grâce à une subvention pouvant atteindre 450.000 euros, destinée à financer leur programme de recherche et de développement pour la finalisation de leur produit, procédé ou service technologique innovant.

La Région Hauts-de-France compte cette année cinq projets lauréats et deux projets nominés. Quatre de ces projets lauréats sont des projets de santé incubés à Eurasanté, dont trois sont issus de la recherche du CHU de Lille, et le quatrième issu de l’IEMN (Institut d'électronique de microélectronique et de nanotechnologie). Sur les quatre projets lauréats santé, trois sont également issus de l’Université de Lille.

Depuis 2000, Eurasanté a accompagné 29 lauréats au Concours i-LAB.

Les projets lauréats santé 2018 pour la région Hauts-de-France

Logo InBrain Pharla

INBRAIN PHARMA : solutions thérapeutiques innovantes dans les maladies neurodégénératives ; brain infusion therapy

LATTICE MEDICAL : développement d'une bioprothèse implantable (MATTISSE) permettant une reconstruction mammaire naturelle, personnalisée et en une chirurgie.

www.lattice-medical.com

PAR'IMMUNE : développement de stratégies thérapeutiques pour le traitement des maladies inflammatoires auto-immunes.

www.parimmune.com

ZYMOPTIQ : dispositif de mesure et de dosage enzymatique permettant de répondre aux nouveaux défis de l’enzymologie afin de déverrouiller le potentiel des enzymes.

www.zymoptiq.com

Émergence et réussites des start-ups santé issues du Bio Incubateur Eurasanté

  • Un dispositif d’incubation toujours aussi attractif

Depuis janvier 2018, le Bio Incubateur Eurasanté a déjà enregistré 7 nouvelles entrées en incubation (l’année 2017 avait enregistré quant à elle 12 entrées en incubation).

Labellisé French Tech Visa, le Bio Incubateur a admis un nouveau projet exogène, la start-up PETRIGENOMICS portée par Mohamed Abouelhoda (Egyptien) et Dirk Evers (Allemand). La start-up a choisi pour son implantation la région Hauts-de-France et le Bio Incubateur Eurasanté pour son écosystème favorable au développement d’activités en santé. Capitalisant sur une longue expérience en génomique, la start-up propose des services de diagnostic utilisant les dernières techniques de génomique à destination du marché du Moyen Orient. Leur métier consiste à effectuer l’analyse des résultats des séquençages réalisés de manière ciblée ou non par des partenaires en région Hauts-de-France et fournir un diagnostic au patient. Le projet permet aux cliniciens des pays ciblés de bénéficier des tests de haute technologie indisponibles à ce jour d’une part et d’offrir une ouverture du marché du MENA aux partenaires locaux de la région d’autre part.

A ce jour, ce sont 43 projets d’entreprises que le Bio Incubateur Eurasanté accompagne, dont 31 issus ou en lien avec la recherche publique.

  • Des résultats économiques engageants pour l’année 2018

On compte déjà 4 créations d’entreprises depuis le début de l’année (10 créations d’entreprise en 2017) : InBrain Pharma, Vetbiolix, Connect’age et Seenel imaging. Ce dernier projet est le premier issu du CHU d’Amiens accompagné par le Bio incubateur Eurasanté et qui a donc donné lieu à la création d’une entreprise dans la Métropole d’Amiens.

Deux entreprises issues du Bio Incubateur ont réalisé des levées de fonds notables depuis le début de l’année :

  • Mdoloris Medical System a levé 9 millions d’euros en juin 2018 pour financer son développement à l’export ;
  • AlzProtect a levé 14 millions d’euros en janvier pour accélérer le développement de sa molécule qui agit contre la maladie d’Alzheimer.

En 2017, les entreprises incubées à Eurasanté ont levé 4 millions d’euros (sur un montant total s’élevant à 206 millions d’euros pour la filière santé régionale).

Un récent partenariat Eurasanté/UTC (Université de Technologie de Compiègne) permet à l’équipe Valorisation de la recherche d’Eurasanté de travailler de manière rapprochée avec le service Valorisation et Partenariat de l’UTC. Cette collaboration a déjà permis de détecter et de débuter l’accompagnement de nombreux projets qui devraient notamment donner lieu à de nouvelles entrées en incubation dans les mois à venir. Une présentation des atouts et savoir-faire de l’UTC est prévue en novembre 2018 pour promouvoir les expertises et stratégies de recherche en vue de favoriser des collaborations académiques et industrielles avec le versant nord des Hauts-de-France.

Partagez sur :