Découvrez les 7 projets finalistes de l’appel à projets Silver Surfer 5.0

Découvrez les 7 projets finalistes de l’appel à projets Silver Surfer 5.0

Publié le 25 juin 2019

Suite au succès de la 4ème édition de l’appel à projets Silver Surfer en 2018, l’édition Silver Surfer 5.0 a été lancée en avril 2019 dans le but d’inciter les entreprises et les start-up à proposer des innovations en réponse aux enjeux du handicap et de la dépendance. Sept entreprises viennent d’être sélectionnées afin de réaliser en 100 jours leurs preuves de concept !

Pour cette nouvelle édition, une quinzaine de candidatures ont été présentées par des entreprises des Hauts-de-France lors de la phase 1 de dépôt de lettres d’intention. Un jury composé d’utilisateurs et aidants (Groupe SOS, la Vie active, CHRU de Lille, l’APF, Useconcept), des partenaires institutionnels et financeurs (Région Hauts-de-France, MEL, Département du Nord, Bpifrance, Carsat Nord-Picardie) et de représentants du monde économique (Eurasanté, Clubster Santé, Hauts de France Innovation Développement) a sélectionné parmi ces candidatures 7 projets pour participer à la deuxième phase du concours:

  • FREEWHEELCHAIR : Freewheelchair est un nouveau système de freinage adaptable en 2 minutes à n’importe quel fauteuil roulant du marché, neuf ou déjà acquis par son utilisateur. Il s’agit d’une paire de roues permettant de freiner sans effort et en toute sécurité : un freinage efficace, sans risque de blessures, de brulures ou de coincement des doigts.
    • Projet porté par Colin GALLOIS et Lancelot DURAND.
    • Leurs attentes ? La possibilité de faire tester le produit à un panel d’utilisateurs ainsi que les moyens de financer leur prototype en carbone.
  • INFO LOGI SANTE : Borne tactile (utilisable en EHPAD par exemple) qui constitue un support de communication entre les aidants, la famille, l’usager et les professionnels. Elle permet de lier les proches et les aidants aux outils des professionnels de santé. La borne permet de gérer des plaintes, des demandes de RDV, réaliser des enquêtes à chaud, et transmet également des informations sur la vie quotidienne (activités, météo…).
    • Porté par Simon FROMENT.
    • Ses attentes ? Un coup de pouce pour financer une preuve de concept et des avis pour faire évoluer et améliorer sa solution.
  • ZESTE RESEARCH : PEOPLE&PLACES est une boite à outil sous forme d’un plateau de jeu de société. Il permet de réaliser de manière ludique, sur une semaine, une photographie de la vie quotidienne d’une personne âgée pour permettre d’identifier les expériences les plus significatives de sa journée (identifier les temps forts, les temps d’ennui, etc.). Le but : améliorer leur santé et leur bien-être.
    • Porté par Sarah-May HALL.
    • Ses attentes ? Recueillir des avis d’utilisateurs finaux afin de développer sa preuve de concept au plus près de leurs besoins.
  • INWIRE : Bracelet combiné à une application mobile pour améliorer la sécurité des personnes. L’innovation ? L’utilisation des réseaux bas débit pour envoyer les messages là où les concurrents utilisent des réseaux téléphoniques (3G / 4G). En cas d’insécurité (chute/égarement) le porteur du bracelet presse les boutons situés de part et d’autre de celui-ci et génère une alerte instantanée à ses contacts d’urgence préalablement remplis dans l’application mobile. Le bracelet détecte également les chutes et envoie l’alerte en totale autonomie. Il peut aussi détecter des entrées et sorties de périmètre.
    • Porté par Antoine DURAND.
    • Ses attentes ? La possibilité de concevoir son bracelet pour ensuite le tester en EHPAD.
  • UNISTUDIO (EASIERGO) : Easiergo est une plateforme en ligne de mise à disposition, pour les ergothérapeutes, d’éléments d’ergonomie en impression 3D, pour faciliter leur utilisation par les seniors. L’ergothérapeute visite l’environnement inadapté, trouve ses idées d’adaptation qu’il peut partager (cocréation en ligne), modéliser en 3D sur la plateforme pour ensuite en lancer l’impression 3D, l’installer et le tester chez l’utilisateur.
    • Porté par Adrien CIEJAK
    • Ses attentes ? La concrétisation de sa preuve de concept.
  • LABORATOIRES D’AUDIOLOGIE RENARD : Plateforme en ligne innovante de prise en charge pour soin auditif destinée aux professionnels de santé, à leurs patients et aux aidants. Cette plateforme comporte un parcours de soin auditif complet, gratuit pour le patient. Le but ? Améliorer la qualité de la prothèse auditive, diminuer le risque d’isolement social des malentendants et améliorer leur qualité de vie. Elle comprend un questionnaire auditif, une évaluation auditive personnalisée et un programme d’entraînement individualisé.
    • Porté par Christian RENARD.
    • Ses attentes ? Un financement pour développer une preuve de concept et avoir des retours des utilisateurs finaux.
  • PM3D (DELSAM) : « PM3D » est un dispositif médical de diagnostic et d’accompagnement au suivi médical destiné aux personnes atteintes du syndrome S.A.D.A.M (syndrome algodysfonctionnel de l’articulation temporo-mandibulaire). Le PM3D est constitué de semelles et de capteurs intra-auriculaire permettant de monitorer la posture et les mouvements du corps du patient. En fonction des données acquises, impression en 3D d’une prothèse destinée à la mâchoire (gouttière ou cale). L’objectif : Traiter le syndrome S.A.D.A.M
    • Porté par Sarah DELAPORTE.
    • Ses attentes ? Un accompagnement et des conseils pour réaliser son prototype.

Ces sept entreprises sélectionnées se partagent une enveloppe financière de 50.000 euros grâce au soutien de la CARSAT Nord-Picardie pour réaliser une preuve de concept validant leur proposition. Les prototypes seront exposés et testés par un panel d’utilisateurs (personnes âgées, aidants, professionnels, prestataires…) au sein du pavillon de la CARSAT Nord-Picardie lors du salon Seniorêva à Lille Grand Palais du 3 au 5 octobre 2019, le salon pour « Préparer et vivre sa retraite ».

Un comité de sélection se réunira en octobre pour définir les trois lauréats qui pourront respectivement bénéficier :

  • D’un accès privilégié auprès de Bpifrance pour tenter d’obtenir une subvention pouvant aller jusqu’à 200.000 euros.
  • D’un accompagnement pendant 2 mois par un prestataire pour évaluer l’usage et l’ergonomie des preuves de concept.
  • D’un accès à l’incubateur et/ou l’accélérateur Eurasanté.
Partagez sur :