ATOUT CARE, l’application vocale qui révolutionne le métier des infirmières à domicile

ATOUT CARE, l’application vocale qui permet aux infirmières à domicile de se concentrer davantage sur leur coeur de métier et de faciliter le suivi patient.

30 patients par jour en moyenne pour une infirmière à domicile

Le quotidien d’une infirmière libérale se partage entre les nombreuses visites à domicile de ses patients et la coordination administrative de son activité. En moyenne, une infirmière à domicile assure quotidiennement des actes de soins auprès d’une trentaine de patients. En plus des protocoles de soins, de la posologie médicamenteuse, d’une posture humaine à adapter à chaque patient, une infirmière à domicile doit jongler entre la prise de rendez-vous et l’historisation des données dans les dossiers pour transmettre les bons niveaux d’information aux corps médicaux concernés. A cela se rajoute une mobilité permanente. La charge mentale sur une journée rend leur activité complexe, les informations deviennent difficiles à mémoriser et les tâches « parasites » les éloignent progressivement de la relation de soin inhérente à leur vocation. Pour les aider au quotidien, leur meilleur outil est souvent le papier-crayon même s’il n’apporte aucune garanti de sécurité.

 

Une solution vocale pour aider les infirmières à se recentrer sur le coeur du métier

ATOUT CARE est une solution sécurisée de bout en bout, destinée aux infirmières et professionnels de santé à domicile. L’application enregistre les notes vocales, les transcrit, les enrichi, les classe pour les retrouver facilement. L’assistant prépare le partage des consignes, il simplifie la charge administrative des agendas et alimente la fiche patient et les tableaux de surveillance. L’ensemble de la communication est sécurisé.

Pour chaque professionnel c’est un outil simple et unique pour collecter et rassembler toutes les idées et organiser son activité. Entre tous les professionnels de santé intervenant auprès d’un patient, c’est un outil collaboratif qui s’enrichit de l’intelligence collective et fluidifie le parcours de soin en toute sécurité.

 

1 heure par jour : c’est le temps gagné par les infirmières qui ont testé ATOUT CARE

Les enjeux d’hospitalisation et de maintien à domicile des seniors inscrit dans le Plan Ma Santé 2022 amplifiés par la pandémie de la COVID19 renforce les attentes de solutions digitales nouvelles. Made in Hauts de France, l’application ATOUT CARE utilise la voix et l’intelligence artificielle. Les créateurs cherchent à rendre la technologie invisible mais plus efficace que le papier crayon. Les premiers retours d’expérience sont extrêmement positifs. L’application colle parfaitement au rythme et à la mobilité des infirmières à domicile. Selon les premières testeuses, l’application peut faire gagner une heure de temps par jour et c’est sans compter sur les nouvelles obligations de renseigner le DMP Dossier Médical Partagé. La commercialisation prévue pour mars prochain débutera après 2 mois de tests de grande ampleur.

 

 

L’entreprise Speech2sense spécialiste du vocal rebondi vers l’organisation et le partage des idées et connaissances des professionnels en mobilité

Une réorientation de l’entreprise au cours de la pandémie de la COVID19

Au début de l’aventure, la start-up était orientée vers le recueil vocal de la satisfaction client en magasin, événements, lieux culturels… Malgré un certain intérêt et quelques ventes, la crise du Coronavirus a imposé un pivot. Après plus d’une cinquantaine d’interviews de professionnels en mobilité, qui jonglent avec de nombreuses informations et ne sont pas devant un ordinateur, la révélation est venue d’une connaissance proche. Pour se concentrer sur la relation de soin à leurs patients, les infirmières à domicile doivent se libérer de tâches répétitives et d’informations qui leur polluent l’esprit. Une brigade Covid19 constituée à Roubaix a très rapidement confirmé l’intérêt de la solution vocale pour gagner du temps.

 

Un outil co-construit avec des infirmières et pour des infirmières

L’équipe de Speech2sense est expérimentée ; elle a déjà par le passé analysé les freins au reporting et à l’expression des idées, notamment en situation de mobilité, et maitrise de nombreux outils et technologies aussi bien vocales que d’intelligence artificielle. En s’appuyant également sur leur capacité d’écoute et d’observation, le point de douleur des infirmières à domicile a été identifié au début de la pandémie.

Mais les fondateurs de Speech2sense savent l’importance d’associer les utilisateurs quotidiens : ils ont trop vécu des outils inventés et pensés par quelques personnes au siège ou des consultants. Leur méthode repose avant tout sur la co-construction ; cette exigence impose de s’assurer à chaque étape de l’adéquation de la solution aux besoins et à la réalité du terrain.

 

Un premier intérêt des acteurs de la santé et de la Silver Economie

En plus de l’enthousiasme grandissant pour le projet de la part des infirmières et des professionnels de santé à domicile, plusieurs EHPAD de la région Lilloise se montrent aussi intéressés. Le groupe Santélys a récemment confirmé sa volonté d’expérimenter cette innovation vocale avec un partenariat en cours de définition. La startup composée de 4 personnes devrait donc connaître une année 2021 prometteuse.

Déjà accompagnée par Euratechnologies depuis 2 ans, Speech2sense a été sélectionné en juin par Eurasanté dans le cadre de son appel à projet Silver Surfer visant à soutenir les innovations pour améliorer le parcours de santé, l’autonomie à domicile et le mieux vieillir.

Les soutiens financiers sont aussi venus tout d’abord du réseau Hodéfi, puis de la BPI, la Région Hauts de France et de la MEL. De nouvelles annonces sont à venir.

 

 

Une équipe expérimentée et bien conseillée

Accompagnement par EURATECHNOLOGIES et EURASANTE

EuraTechnologies : incubateur et accélérateur de startups basé à Lille depuis 2009 notamment dans la filière intelligence artificielle, le programme Grow permet d’apporter coaching individuel et collectifs, ateliers pratiques et théoriques et une mise en relation avec des partenaires spécialisés.

EuraSanté : classé dans les tous premiers accélérateurs des innovations en santé et alimentation en Europe, il accompagne depuis plus de 20 ans les projets en favorisant l’ouverture business et R&D, des réseaux publics et privés et contribue à l’acculturation et l’expertise dans le domaine de la santé.

La société est dirigée par les co-fondateurs Serge BESNARD et Philippe MIECAZE. Ils se connaissent depuis plus de 20 ans et possèdent des expériences très complémentaires.

 

Serge BESNARD co fondateur – CTO

Ingénieur chimiste, a exercé plusieurs métiers (R&D, commerce, marketing) dans de grands groupes mondiaux de la pétrochimie. C’est en devenant le Digital Officer de la branche chimie de Total qu’il réalise le potentiel des dernières technologies vocales et de compréhension du langage naturel, appliquées au reporting en mobilité et plus généralement à la circulation des idées et de l’information.

Convaincu du besoin et faute de solution existante, il décide de la créer et démissionne en 2018 pour se consacrer pleinement à la mise en oeuvre de cette vision.

https://www.linkedin.com/in/sergebesnard/

 

M. Philippe MIECAZE co-fondateur – CEO

Avec un double cursus d’économie/gestion et d’aménagement du territoire, il a eu plusieurs expériences d’accompagnement et de pilotage de projets régionaux visant au développement d’activités économiques par l’emploi et la formation. Tout aussi à l’aise avec les acteurs publics, privés et associatifs, il est co-bâtisseur de solutions nouvelles, fédère les partenariats et mobilise les financements. Il a sauté à deux pieds dans cette aventure entrepreneuriale de la voix pour réinventer les pratiques professionnelles, trop basées sur l’écrit, et peu adaptées à un contexte de mobilité.

Pragmatique convaincu, il se charge notamment des analyses métiers et accompagne l’émergence de solutions métiers simples et efficaces.

https://www.linkedin.com/in/philippe-miecaze/

 

4 personnes en 2020

A côté des deux associés, 2 autres salariés ont rejoint l’entreprise au cours de l’année. Matthieu avec un profil ingénieur et plusieurs années appliquées dans des centres de recherche publics et privés, renforce l’architecture informatique et la sécurité. Laurène est en charge de la partie communication, design de l’application et du suivi des premiers utilisateurs.

 

Infirmières libérales et numérique : les enjeux de santé public s’appuient sur un cadre règlementaire

Les infirmières à domicile au plus proche des patients

130 000 Infirmières libérales à domicile en France (sur une population totale de 700 000 infirmières), une profession en croissance (+50% d’ici 2040) qui répond aux enjeux du vieillissement de la population française et participe à désengorger l’hôpital. Les infirmières à domicile sont les premières à accompagner l’augmentation de consommation de soins à domicile et de l’aspiration au bien vieillir à domicile. En première ligne pour la pandémie COVID19, elles sont sur-sollicitées pour les Drive Covid et pour renforcer les effectifs à l’hôpital ou en EHPAD.

88% de femmes, 43 ans âge moyen, 30 patients visités /jour en moyenne, 250 kms parcourus/jour en campagne et 50kms/jour en ville, un temps administratif et de coordination supérieur à 1h/ jour.

Devenir infirmière libérale nécessite le diplôme d’infirmier (3 ans de formation) et 3200 h (2 ans minimum) de pratiques en soins généraux en structures. L’implantation d’un cabinet infirmier est fonction de 5 zones de densité de professionnels. Près des 2/3 des cabinets infirmiers compte 2 à 3 infirmières. Elles disposent de peu d’outils administratifs sécurisés hormis des logiciels de lecteur de carte vitale, télétransmission et facturation. Elles se montrent très innovantes dans leurs pratiques et sont ouvertes à de nouveaux outils numériques.

Les infirmières à domicile, en quête de reconnaissance pour leur rôle de pilier de la médecine de ville, sont amenées chaque jour à se coordonner avec les autres professionnels de santé (médecin, pharmacien, laboratoire, kiné…) et à fluidifier les parcours santé des patients ; un enjeu majeur de santé …tracé par la loi Ma santé 2022.

 

Loi Ma santé 2022 plus que jamais une réalité

Les problèmes sont identifiés et mesurés : désengorger l’hôpital et notamment les urgences, pénurie et burn out des personnels soignants, réduire le coût de la santé malgré le choc de la pandémie récente, réorganiser les moyens hospitaliers et rapprocher médecine de ville et hôpital sur les territoires, reconsidérer la typologie des soins et leur gradation, résoudre les déserts médicaux, coordonner les parcours de santé notamment pour les maladies chroniques.

Les ambitions de la loi adoptée en 2019, prennent une tournure bien réelle avec la COVID19. Le travail collectif entre professionnels, ordres, syndicats, citoyens, patients, collectivités est de moderniser le système de santé français.

Sur les territoires, les infirmières à domicile vivent au quotidien les besoins et sont très impliquées dans les nouvelles formes d’organisations pour la santé. Avec un objectif de 1000 CPTS en 2022 (communautés professionnelles territoriales de santé) c’est le futur de la santé en France pour coordonner les professionnels, les inciter à s’organiser et travailler autour d’un projet de santé et répondre aux problématiques communes : organiser les soins non programmés, coordonner villehôpital, l’attractivité médicale, coopération pour le maintien à domicile …

 

La santé un enjeu numérique à réguler

Selon une récente enquête d’OpinionWay dans le cadre des assises citoyennes de la santé (lien

  • 89% Les français sont satisfaits du système de santé français
  • 51% sont ouverts à l’évolution numérique de la santé
  • 49% des français ont utilisé un outil numérique pour la 1ere fois pendant le COVID,
  • 88% satisfaits des outils numériques pendant le COVID

Mais les français demandent à l’Etat un cadre pour :

  •  Simplifier l’accès
  • garantir la sécurité et la fiabilité des données,
  • rendre interopérables les solutions
  • coordonner les initiatives
  • résoudre les déserts médicaux (25% des français se considèrent dans cette situation)
  • une éthique française

L’espace numérique de santé à venir, apporte 4 réponses sur chaque smartphone des français en 2021

  • Dossier médical partagé : disposer de ses informations, analyses, bilan, consultations,
  • Messagerie sécurisée : échanges avec les professionnels de santé
  • agenda de santé : équité dans la prise des rdv
  • un référencement des applications et logiciels

 

 

Pour toute information :

Philippe MIECAZE – 06 19 78 81 39 – philippe@speechsense.com

Sites : https://speech2sense.com/

Et https://atout.care/

Je voudrais recevoir des invitations à des événements sur les thèmes suivants :