Un consortium public-privé fait appel à l’IA pour mieux comprendre l’insuffisance cardiaque

Un consortium public-privé fait appel à l’IA pour mieux comprendre l’insuffisance cardiaque

Publié le 04 février 2019

Un consortium emmené par Sanofi, Servier et l'AP-HP ambitionne de mieux comprendre l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée (ICFEP), en vue d'aboutir à une meilleure stratification des patients grâce à des technologies d'intelligence artificielle (IA), ont expliqué les membres du projet le 21 janvier.

Outre les deux laboratoires pharmaceutiques et l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), le consortium inclut l'Inserm et 4 start-up spécialisées dans le numérique (Bioserenity, Casis, Fealinx et Firalis).

Ce projet de 14 millions d'euros, dont Sanofi est le chef de file, est financé pour moitié par le programme des investissements d'avenir (PIA), qui est piloté par le Secrétariat général pour l'investissement (SGPI) et est opéré par la banque publique d'investissement Bpifrance. Le reste des fonds est apporté par les start-up et les laboratoires.

Pour en savoir plus: Un consortium public-privé fait appel à l'IA pour mieux comprendre l'insuffisance cardiaque

Source: TIC Pharma, 01/02/2019

Partagez sur :