InBrain Pharma lève 1 million d’euros pour accélérer le développement de sa technologie de Brain Infusion

InBrain Pharma lève 1 million d’euros pour accélérer le développement de sa technologie de Brain Infusion

Publié le 08 mars 2019

InBrain Pharma est une société de biotechnologie développant des solutions innovantes pour lutter contre les maladies neurodégénératives basées sur la Brain Infusion, consistant en l’administration contrôlée d’une substance au niveau du système nerveux central. Créée en 2018 à partir de travaux de recherche menés par le Pr. David DEVOS, la start-up annonce un financement de 1 million d’euros en amorçage, bouclé lors d’un tour de table auprès de Finovam, Nord France Amorçage et un réseau de Business Angels. Ce financement vise notamment à engager des essais cliniques chez l’Homme pour sa nouvelle solution thérapeutique à destination des patients atteints par la maladie de Parkinson.

La maladie de Parkinson touche actuellement 200 000 personnes en France, dont 22 000 cas en région Hauts-de-France. Face aux manques de solutions à proposer aux patients et fort de résultats de recherche prometteurs, l'équipe d'InBrain Pharma s'engage pour offrir de nouveaux traitements basés sur la Brain Infusion, consistant en l’administration contrôlée d’une substance au niveau du système nerveux central.

« La maladie de Parkinson entraine un manque de dopamine dans le cerveau. Actuellement, le traitement de cette maladie s’effectue par la prise par voie orale de L-Dopa, un précurseur de la dopamine présentant l’avantage de passer la barrière digestive et la barrière hématoencéphalique (BHE) à l’inverse de la dopamine. Mais ce traitement entraine des complications motrices très invalidantes chez 50 % des patients après 5 ans et 80 % après 10 ans, » explique le Professeur David DEVOS, PU-PH au CHU de Lille, Université de Lille, laboratoire INSERM U1171, dont les travaux constituent le socle de la start-up InBrain Pharma.

À l’instar du concept d’administration en continue d’insuline chez les patients diabétiques, le Pr David DEVOS a l’idée de développer l’administration de la dopamine en condition anaérobie et en intracérébrale aux patients atteints de la maladie de Parkinson au stade de complications du traitement oral, soit après 5 à 7 ans d’évolution.

« La dopamine produite sans oxygène est stockée dans une pompe implantée en sous-cutané dans la région abdominale à laquelle est reliée un fin cathéter tunnelisé sous la peau, permettant de distribuer localement la dopamine dans les ventricules cérébraux évitant les effets indésirables périphériques. Nos essais précliniques réalisés jusqu’à présent sont très encourageants et rassurants. Nous sommes particulièrement confiants à l’idée de passer aux essais cliniques chez une petite cohorte de patients, dont les résultats conforteront notre stratégie thérapeutique. En tant que professionnel de santé, je suis heureuse de contribuer à l’émergence d’une nouvelle solution thérapeutique pour les malades que nous accompagnons, » témoigne le Docteur Caroline MOREAU, Directrice Clinique d’InBrain Pharma.

De nombreuses marques d’intérêts recensées auprès d’acteurs industriels pharmaceutiques viennent confirmer le potentiel de la technologie. En parallèle, les succès et distinctions se multiplient et renforcent la reconnaissance scientifique du projet. En 2017, InBrain Pharma est désignée lauréate de l’appel à manifestation d’intérêt de la Fondation de l’Université de Lille qui lui permet d’obtenir un financement de 200 000 euros. En 2018, l’entreprise InBrain Pharma est créée pour exploiter la technologie grâce à une licence signée avec la SATT Nord. Cette même année la start-up figure également parmi les lauréats du concours de l’innovation i-Lab. Elle obtient par ailleurs un financement via le Plan d’Investissement d’Avenir opéré par Bpifrance et la région Hauts-de-France.
Fin 2018, InBrain Pharma réalise sa première levée de fonds pour un montant de plus d’1 million d’euros auprès de Finovam Gestion, de Nord France Amorçage et de Business Angels.

« Finovam Gestion a à coeur de soutenir et de financer des projets innovants en santé et biotechnologies dans lesquels nous décelons un haut potentiel de création d’emplois et de richesse. InBrain Pharma fait partie des start-ups auxquelles nous croyons qu’elles apporteront des solutions nouvelles patients, pour répondre aux enjeux posés par les maladies neurodégénératives »
Thomas BEXANT, membre du directoire de Finovam Gestion.

« Les start-ups en Sciences de la Vie rencontrent des besoins en financement importants pour pouvoir assurer le développement de leur technologie sur des temps plus longs en comparaison à d’autres secteurs d’activité. Nord France Amorçage soutient le projet InBrain Pharma pour permettre à la start-up de poursuivre son essor vers de prochaines phases d’essais cliniques qui rencontreront, nous en sommes convaincus, le succès » Guillaume BRUNIAUX, Directeur de mission, Nord France Amorçage.

La prochaine grande étape pour InBrain Pharma est le début d’un essai clinique au premier semestre 2020 sur 20 patients. L’objectif de cet essai est de démontrer la sécurité et l’efficacité du concept avec un gain de qualité de vie important pour le patient.

« InBrain Pharma a su développer une technologie à la fois attendue par les acteurs industriels pharmaceutiques, les professionnels de santé et les patients. Son potentiel sur le marché est prometteur et de nouveaux horizons s’ouvrent pour InBrain Pharma grâce à la qualité de la recherche sur laquelle repose son activité, » assure le Docteur Matthieu FISICHELLA, CEO & Co-fondateur d’InBrain Pharma.

Partagez sur :