500 millions d’euros pour l’université de Lille, qui a décroché le label I-SITE

500 millions d’euros pour l’université de Lille, qui a décroché le label I-SITE

Publié le 17 mars 2017

Les porteurs du projet nordiste n’ont pas décroché l’IDEX, mais se voient quand même attribuer une dotation non négligeable avec l’I-SITE. Confirmation ce lundi à l’Élysée, en présence de François Hollande.

Ne parlez plus de lot de consolation à Fabienne Blaise ! Le projet Université Lille Nord Europe (ULNE) qu’elle a coordonné vient de se voir allouer une dotation de 500 M€. «  C’est ce que nous demandions  », assure celle qui est aussi présidente de l’université de Lille sciences humaines et sociales (ex-Lille 3). La somme n’est effectivement pas anodine, et le fait qu’elle soit confirmée intervient comme un soulagement : «  Nous étions inquiets. Nous nous demandions si la dotation allait vraiment suivre.  »

Il y avait effectivement une incertitude... Pour rappel, cela fait plusieurs années que les porteurs du projet (1) postulent au label IDEX (initiative d’excellence), synonyme de reconnaissance internationale et de subsides publics. Problème : l’IDEX a été refusé à la région par un jury international pour la quatrième fois le 24février.

Déception ? Pas pour les acteurs de l’ULNE qui se sont vu attribuer un label I-SITE (initiatives science, innovation, territoires, économie) qui confère quand même à ses récipiendaires une vocation d’excellence et de visibilité mondiale, dans un spectre disciplinaire plus restreint que l’IDEX, en l’occurrence autour de trois thématiques (santé/médecine de précision ; biochimie/environnement/planète ; numérique).

15 M€ par an

Restait à savoir combien cette reconnaissance allait rapporter en espèces sonnantes et trébuchantes. Confirmation ce lundi, dans les salons de l’Élysée où le président Hollande a solennellement reçu toutes les délégations labellisées. Bilan : 500 M€ pour notre région. Moins que Montpellier (550 M€) mais davantage que la Lorraine, Clermont ou Nantes (330 M€). «  Nous sommes vraiment contents, résume Fabienne Blaise. Nous oublions enfin cette impression que nous sommes toujours dans l’échec. Ce label valide la démarche d’excellence et aura un effet d’entraînement. Il y aura un avant et un après I-SITE. »

En fait, cette somme de 500 M€ ne sera vraisemblablement versée qu’au bout d’une période probatoire de quatre années, quand le jury aura vérifié que la feuille de route est bien respectée. En attendant, le projet ULNE bénéficie des intérêts (15 M€ par an). Avant la fin du printemps, les premiers appels d’offres liés aux fameuses thématiques d’excellence devraient être lancés.

1. Projet Lille Nord Europe (ULNE) : Université de Lille, grandes écoles (Centrale, Sciences Po, Télécom Lille, ENSAM...), CNRS, INSERM, INRIA, CHRU, Institut Pasteur.