L’EFS cède une part du capital de sa filiale, Diagast

L’EFS cède une part du capital de sa filiale, Diagast

Publié le 19 mai 2017

L'EFS (Établissement Français du Sang) termine la cession d'une part du capital de sa filiale développant et commercialisant des réactifs et des systèmes automatisés pour la détermination des groupes sanguins, DIAGAST.

Suite à la publication d'un arrêté du Journal Officiel autorisant l'EFS à procéder à une augmentation du capital et à l'autorisation du Gouvernement, l'Établissement Français du Sang cède une participation s'élevant à 18,2% à deux fonds du groupe d'investissement IRD. L'EFS offre alors 5 183 actions (16.7% du capital) aux fonds FPCI GEI 2 pour 5,5 millions d'euros et 471 autres (1.5% du capital) à Croissance Nord-Pas-de-Calais pour un montant de 500.000 euros.

Cette opération a pour objectif, dans un premier temps, d'accompagner la dynamique de croissance de DIAGAST mais également de répondre à un besoin de financement, ce qui permettra un meilleur développement de la filiale. En 5 ans, DIAGAST a vu sa croissance atteindre 35% de son chiffre d'affaires avec le rachat de la start-up ABO Diag. Dans cette optique, l'entreprise a élaboré un plan d'investissement de 18 millions d'euros sur 5 ans, accompagné d'un besoin de financement de 6 millions d'euros. Ce plan d'investissement permettra de développer une nouvelle gamme de produits, à l'aide d'automate en immuno-hématologie. Mais l'EFS et DIAGAST ne comptent pas s'arrêter là, et chercheront de nouveaux financements pour accompagner la croissance de l'entreprise.

Basée sur le Parc Eurasanté, l'entreprise DIAGAST compte plus de 200 salariés. Elle est présente dans de nombreux pays avec quelques 70 distributeurs, permettant ainsi de voir 65% de ses ventes réalisées à l'international.