Quand l’innovation vient des Professionnels de Santé

Quand l’innovation vient des Professionnels de Santé

Publié le 15 mars 2017

Mêler innovation et santé ? Un réflexe naturel pour de nombreux acteurs du milieu de la santé, que ce soit pour l’amélioration de la prise en charge des patients ou pour celle de leurs conditions de travail. Mais voilà, concrétiser une bribe d’idée en un projet innovant n’est pas une mince affaire : il faut s’assurer de la faisabilité technique,  identifier des partenaires clés, trouver des financements… Voilà pourquoi Eurasanté et ses partenaires proposent aux professionnels de la santé de les accompagner à travers un concours nommé "Une idée ? Professionnels de santé, à vous d’innover !"
À la clé de cette 5e édition, un accompagnement personnalisé  mais surtout la promesse de faire partie d’un mouvement et d’un écosystème facilitateur d’idées.

L’accompagnement d’Eurasanté s’adapte aux besoins de ceux qui ont envie de créer leur entreprise comme à ceux qui ont juste besoin de valider la faisabilité de leur idée, de la confronter au regard de confrères et d’experts.

« Dans ce monde en mutation permanente, il est vital de réinterroger son métier et ses pratiques. Les axes de progrès sont multiples. Comme le dit Dr Laurent Alexandre, [président de DNA Vision, ndlr] l’innovation est un voyage perpétuel, pas une finalité», relate Jacques Macquart. Cet infirmier libéral, spécialisé en cicatrisation des plaies, n’est pas un novice en termes d’innovation santé : il est lauréat de deux éditions du concours "Une idée ? Professionnels de santé, à vous d’innover !" organisé par Eurasanté, avec le soutien de la Fédération Hospitalière de France, du CHRU de Lille, du CHU d’Amiens et en partenariat avec Oratorio. La première fois, en 2013, il fut lauréat pour son projet de douchette autonome portable conçue pour faciliter le nettoyage des plaies à domicile et la seconde fois, en 2016, pour le développement d’une gamme complète de pansements en lin innovants.

Comment générer tant d’idées nouvelles ? Jacques Macquart applique une méthode en 3 points de résolution de situations difficiles : sortir du cadre, prendre de la hauteur et revenir aux fondamentaux. Mais entre principe de précaution et course au progrès, il n’est pas toujours évident de mener à bien le développement d’une innovation santé. D’où l’idée d’être accompagné par une agence telle que Eurasanté. « Ce soutien permet aussi de faire face à d’autres obstacles, comme la faiblesse récurrente des fonds propres ou la complexité des démarches réglementaires. Se faire une petite place dans un monde de géants peut s’avérer complexe sans expérience dans le domaine. Voilà pourquoi, il est nécessaire d’être curieux, de laisser libre cours à son imagination,  mais surtout de rester humble », précise-t-il. D’autant plus que lorsqu’innovation et santé se mêlent, garder la tête froide et approcher excellence et expertise demeurent incontournables.

Le concours se révèle donc être un véritable soutien facilitateur d’émergence de projets innovants tout en développant une culture d’innovation. « En plus de susciter l’émulation au cœur du milieu hospitalier, c’est un véritable vecteur d’appropriation des enjeux de l’organisation, de la qualité et de la sécurité des soins», explique Maxime Gignon, Responsable Recherche et Innovation au sein du SimUSanté à Amiens. Et mieux encore, si l’on s’attache à l’apport humain de cette aventure, le pari est tout aussi gagnant : « Tester et valider une idée,  répondre à une problématique professionnelle, déployer ses compétences, renforcer les capacités à agir... autant de démarches qui valorisent les initiatives des professionnels », assure Maxime Gignon.